vendredi, février 26, 2021

Banque Mondiale – Doing Business 2019 : la Tunisie classée 80ème à l’échelle mondiale 

Dans la même catégorie

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

Dans son rapport Doing Business 2019 : Former pour mieux reformer, le groupe de la Banque Mondiale a classé la Tunisie à la 80ème place à l’échelle mondiale, gagnant 8 places par rapport à l’édition précédente dans laquelle elle était classée 88ème.

À la 11e place du classement général Doing Business, les Émirats arabes unis (EAU) sont les mieux classés des pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), devant le Maroc (60e) et Bahreïn (62e).

Aux prises avec une instabilité politique persistante, la Syrie (179e), la Libye (186e) et le Yémen (187e) sont au contraire les moins bien classés.

Parmi les autres poids lourds économiques de la région, l’Algérie ressort au 157e rang, derrière l’Égypte (120e), l’Iran (128e), l’Arabie saoudite (92e) et la Tunisie (80e).

La région obtient ses meilleurs résultats dans les quatre domaines suivants : paiement des taxes et impôts (82e), obtention des permis de construire (98e), transfert de propriété (90e) et raccordement à l’électricité (94e). Il faut, par exemple, 30 jours en moyenne pour enregistrer un transfert de propriété dans cette région, contre 48 jours en moyenne dans le monde.

Elle affiche en revanche des contre performances pour l’obtention des prêts (126e rang), le règlement de l’insolvabilité (121e) et le commerce transfrontalier (121e). En cas de faillite, par exemple, le taux de recouvrement moyen s’établit à 26,3 cents pour un dollar, contre 70,5 cents dans les économies à revenu élevé de l’OCDE.

Classement des économies du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

A lire également