BCT : Ralentissement des indices économiques et monétaires


La masse monétaire M3 s’est accrue, en février 2016, de 7,5% en G.A, reflétant une croissance soutenue des concours à l’économie.

A fin février 2017, la masse monétaire au sens de M3 a progressé de 7,5% en g.a. contre 7,2% en janvier 2017 et 3,5% en février 2016. Cet accroissement reflète principalement l’accélération des concours à l’économie (+9,7% en février 2017 contre +5,7%, il y a un an) et la décélération de la baisse des créances nettes sur l’extérieur (-1.414 MDT contre -3.209 MDT au cours de la même période de 2016). Les créances nettes sur l’Etat se sont, toutefois, légèrement ralenties.

Après la hausse enregistrée vers la fin de l’année écoulée, les ressources monétaires ont nettement baissé durant les deux premiers mois de l’année en cours. Cette évolution porte la marque d’une importante baisse des dépôts à vue chez les banques et d’une quasi-stabilité des billets et monnaie en circulation. L’épargne des ménages a connu, à son tour, un ralentissement après la nette reprise observée tout au long de l’année 2016.

Quant aux crédits à l’économie, ils ont progressé de 296 MDT en février 2017 après avoir marqué le pas au mois précédent. En général, ils ont évolué au rythme de +9,6% contre +5,5% une année auparavant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici