Tunisie – Marché de change : La BCT renforce les pressions sur la liquidité bancaire

Les pressions sur la liquidité bancaire se sont renforcées, en février 2017 sous l’effet principalement de l’accroissement des interventions de la Banque centrale sur le marché des changes.

Les pressions sur la liquidité bancaire se sont renforcées, en février 2017, sous l’effet restrictif émanant notamment du déficit du secteur extérieur. En effet, l’accélération des importations conjuguée à une évolution assez faible des exportations, durant ladite période, a accentué le recours des banques à la Banque centrale pour l’achat de devises afin de couvrir les engagements extérieurs des agents économiques.

Le recours des banques à la Banque centrale, pour l’achat de devises, induit naturellement une destruction de monnaie centrale, dont l’effet est neutralisé par les interventions de la Banque centrale sur le marché monétaire pour y réguler la liquidité bancaire.

En conséquence, le volume global de refinancement a atteint un nouveau record historique, en février 2017, en s’établissant à 7.733 MDT, contre 5.488 MDT une année auparavant. L’essentiel du refinancement a été accordé sous forme d’opérations d’appels d’offres qui demeurent prépondérantes, en dépit de la baisse de leur part dans le volume global de refinancement (79% contre 89% l’année précédente) au profit des opérations d’open-market.

La hausse du volume d’intervention de la Banque centrale sur le marché monétaire a permis d’atténuer les pressions sur le taux interbancaire, qui s’est maintenu au voisinage du taux directeur, donnant lieu à un TMM de 4,29% en février 2017 contre 4,26% le mois précédent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici