La Tunisie – Le Côte d’Ivoire Deux pays choisissent la coopération Sud/Sud

La crédibilité veut que les richesses de notre continent bénéficient, en premier lieu, aux peuples africains. Cela suppose que la coopération Sud/Sud soit au coeur de leurs partenariats économiques. Dans son ouverture, l’Afrique continuera à développer ses relations fructueuses avec les pays avec lesquels elle a le plus de relations historiques profondes et le plus d’affinités. Mais, bien qu’ils constituent des atouts certains, ces liens, à eux seuls, ne suffisent plus. Tunisie – Côte d’Ivoire est un exemple pour des pays, dont l’établissement des relations diplomatiques date depuis 1965.

Le gouvernement ivoirien a mis en place une politique lui permettant de maximiser son avantage comparatif et d’opérer les changements structurels nécessaires à son économie d’une part , et d’autres part, les possibilités offertes pour la Tunisie afin de tirer partie des conditions nouvelles qui se présentent sont énormes , fait que la Côte d’Ivoire et la Tunisie , chaque pays de sa position, est en train d’investir bien davantage dans sa jeunesse et dans l’infrastructure tant immatérielle que physique, nécessaire à la croissance de son économie.

La Côte d’Ivoire opte pour l’ameublement et la modernisation du pays, et la Tunisie travaille à externaliser et exporter le savoir faire et les produits et services tunisiens dont la Côte d’Ivoire a besoin pour réaliser son avènement. Pour oeuvrer activement au développement économique du continent, la Côte d’ivoire a ouvert ses portes pour toutes nouveautés répondant aux attentes des investisseurs et des structures et institutions, et ce dans tous les secteurs d’activités, allant de l’éducation et la formation jusqu’à l’immobilier et l’infrastructure, où ce pays pourrait devenir l’une des économies les plus dynamiques et les plus productives, vu les opportunités et le potentiel existant.

EC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici