Le bilan positif de la mission Economique tunisienne au Niger, Burkina Faso et Mali

La Mission Economique tunisienne (du 4 au 6 Avril 2017 au Niger, Burkina Faso et Mali ) se termine en débarquant aujourd’hui à Bamako, capitale de la République du Mali, après deux escales au Niger et au Burkina Faso pour le moins riches en enseignements et fécondes en contacts juteux. Bien que mis à rude épreuve au cours des dernières années à cause de l’exportation de l’hydre du terrorisme sur ses terres, le Mali semble retrouver un regain de santé et recouvrer une stabilité politique qui lui faisait défaut et compromettait ses efforts de développement. Aussitôt les péripéties sécuritaires dissipées, les dirigeants maliens peuvent se consacrer, maintenant, aux questions d’ordre économique et social. De grands projets structurants sont engagés ou en cours de planification pour le développement de l’infrastructure de base faisant du Mali un chantier à ciel ouvert, comme le prétendent les experts internationaux.

Une aubaine pour nos Chefs d’entreprises qui sont plus que jamais appelés à accompagner le Mali sur ce plan dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant. L’accueil fut triomphal en signe de reconnaissance pour l’intérêt accordé par les hautes autorités tunisiennes en la personne de M. Youssef CHAHED, Chef du gouvernement, pour le raffermissement des relations bilatérales, et à plus forte raison économiques et commerciales. Le programme de travail consacré à l’épisode malien ne déroge pas au rituel déjà emprunté lors des deux dernières escales. M. CHAHED et son homologue malien M. Modibo KEÏTA, ont rehaussé par leur présence le forum d’affaires tuniso-malien, et ouvert le bal des mises en relations d’affaires entre opérateurs des deux pays sur fond d’appui politique extrêmement indispensable pour réussir le business en Afrique.

Les discours tenus par les officiels au cours de ce forum traduisent manifestement des valeurs communes partagées durant des décennies de relations amicales et fraternelles. Les deux Chefs de gouvernements se sont accordés dans leurs allocutions respectives sur l’impératif d’appréhender la coopération bilatérale dans tous ses axes, à savoir le commerce, l’investissement et le co-développement comme le stipule le thème de ce forum : Un partenariat gagnant-gagnant.

Cette rencontre bilatérale au sommet a fait office de tribune pour lancer un appel aux hommes d’affaires tunisiens pour venir investir massivement au Mali qui regorge en opportunités réelles dans l’infrastructure, l’agriculture, les industries de transformation et l’énergie, pour ne citer que ces secteurs.

Les messages positifs et déclarations de bonnes intentions des dirigeants des deux pays doivent servir maintenant de fondation pour la construction d’un partenariat durable dont les contours commencent à s’esquisser grâce notamment à la pléiade de contrats et conventions signées dans la double dimension institutionnelle et privée. Une fois que la séance plénière ait pris fin, les hommes d’affaires des deux bords se sont adonnés à des rencontres BtoB pour mettre en contribution le capital sympathie et les prédispositions des autorités maliennes à collaborer davantage avec la Tunisie.
Une volonté décuplée semble animer les membres de la délégation tunisienne, aussi bien les officiels que les représentants du secteur privé, à l’issue de ce périple africain de 4 jours quant à la réédition de ce genre d’action qui ne fait que conforter l’idée que notre destin est intimement lié à notre contient mère, l’Afrique…

À Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, L’accueil fut cordial La présence du Chef du gouvernement, flanqué par 4 Ministres et un Secrétaire d’État, envoie un signal fort aux autorités locales des pays visités à l’occasion de cette tournée printanière africaine quant à l’engagement indéfectible de la Tunisie à accompagner ces pays dans leur démarche irrévocable vers le développement. La concrétisation ne s’est pas fait attendre. En effet, le Chef du gouvernement a inauguré l’Ambassade de Tunisie à Ouagadougou. Un événement marquant dans l’histoire des relations bilatérales à la saveur de pain bénit pour les opérateurs économiques tunisiens enclins à développer leurs ventes sur le marché burkinabé. Un devoir que le CEPEX s’attèle à mettre en œuvre notamment au cours de cette mission par l’organisation de rencontres de réseautage entre hommes d’affaires des deux bords. L’engouement des Chefs d’entreprises burkinabé qui s’est traduit par une forte présence lors de forum (plus de 200 hommes d’affaires), atteste d’une prédisposition patente à nouer des relations d’affaires solides et durables. Ces rencontres de networking répondent en réalité à une double vocation: soit pour établir un premier échange qui permettra à nos businessmen d’entrevoir d’éventuelles relations d’affaires et d’en ausculter le potentiel, soit pour entretenir des relations déjà établies, voire même de concrétiser des transactions à l’instar de la société COMET, qui a signé un contrat portant sur la vente de 10 semi-remorques citernes conçus et fabriqués exclusivement par des compétences tunisiennes avec un taux d’intégration 100% tunisiens…

Au Niger les marques d’estime et de considération se sont fait ostensiblement ressentir à la mesure de l’accueil chaleureux qui lui fut réservé par les autorités locales dès que la délégation tunisienne foula le sol nigérien,. L’affluence considérable des hommes d’affaires et officiels nigériens au forum économique tuniso- nigérien, rehaussé par ailleurs par la présence du Chef du gouvernement Youssef Chahed et son homologue nigérien, Brigi Rafini, dénote de la haute sollicitude des autorités respectives à pousser le niveau du partenariat bilatéral et à baliser le terrain pour l’établissement de contacts d’affaires féconds ,La séance plénière s’en est suivie d’une séance de networking entre les 80 Hommes d’affaires tunisiens et leurs partenaires du Niger, venus très nombreux pour ce forum dans l’espoir d’en voir ses travaux porter leurs fruits. Les rencontres BtoB tenues dans la foulée des discours officiels, se sont poursuivies dans une ambiance conviviale et chaleureuse favorisant l’échange mutuel et fructueux. L’audience nigérienne s’est familiarisée avec le climat des affaires en Tunisie, avec un focus sur le commerce extérieur grâce à l’exposé de Mme. Aziza HTIRA dans ce sens. Le partenariat institutionnel n’a pas manqué à ce rendez-vous, où plusieurs conventions de partenariat furent signées, notamment celle du CEPEX avec la Chambre de commerce et d’industrie du Niger, et qui énonce, entre autres objectifs, l’échange d’expériences et la multiplication des actions à caractère promotionnel. Ce forum n’a fait que conforter les convictions des partenaires des deux bords quant à l’impératif de faire de l’axe Tunis-Niamey un pont qui foisonne business.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici