samedi, février 27, 2021

Le ministre des Finances, Nizar Yaiche annonce 50 nouvelles mesures fiscales et financières seront lancées prochainement

Dans la même catégorie

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Le ministre des Finances, Nizar Yaiche, a annoncé, lundi, que le gouvernement avait approuvé 50 mesures fiscales et financières, dans le cadre du plan de sauvetage économique et social, lequel sera mis en place dans les prochains jours.

S’exprimant, lundi, lors d’une conférence de presse, tenue à la Kasbah, conjointement avec le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, ainsi que la ministre auprès du chef de l’Etat chargée des grands projets, Yaiche a précisé que ces mesures englobent 8 principaux axes, à savoir l’impulsion de l’investissement, le soutien des start-up, l’appui social et la lutte contre la pauvreté, la modernisation de l’administration fiscale, l’intégration économique, la lutte contre l’évasion fiscale…

Il a fait savoir, qu’une autre conférence de presse sera organisée, dans les prochains jours, pour donner plus d’éclairages sur l’ensemble de ces mesures, réitérant l’impératif de s’engager à continuer à aider les familles nécessiteuses, et d’oeuvrer à éviter l’augmentation de la pression fiscale et la réduction du budget alloué au développement.

D’après Yaiche, d’autres priorités doivent, aussi, être prises en considération, durant cette conjoncture, dont le fait d’éviter le recours à l’endettement extérieur.

Le ministre des Finances a révélé, également, que son département se penche actuellement sur le conception de nouvelles mesures financières, à même de drainer des recettes financières au budget de l’Etat de l’ordre de 1,1 milliard de dinars.

Par ailleurs, il a fait savoir que la dernière mise à jour de l’hypothèse du prix du baril de pétrole avait été fixée sur la base de 45 dollars, contre 65 dollars dans la loi de finances initiale pour l’année 2020.

En outre, il a estimé que le déficit budgétaire devrait se situer au niveau de 7% du PIB, d’ici la fin de 2020, et que les recettes fiscales régresseraient à 4,5 milliards de dinars.

Pour ce qui est du taux d’endettement, il devrait atteindre, selon Yaiche, les 88%, avec un taux d’endettement extérieure ne dépassant pas le niveau de 61%.

Le ministre a affirmé, aussi, que la Tunisie veillera à honorer tous ses engagements, aux délais, et qu’elle n’optera pas à la réduction des salaires des employés.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également