Le QFD financera à hauteur de 15 MD US le projet de la plateforme de développement de Sidi Bouzid

C’est enfin officiel! Le Fonds pour le développement du Qatar (QFD) financera le projet de la plateforme de production agricole de Sidi Bouzid. Il a aussi donné son accord de principe pour un financement partiel du méga-projet de la Cité médicale « les Aghlabides » de Kairouan.

« Aujourd’hui, la Tunisie a eu la confirmation définitive du Fonds pour le développement du Qatar pour le financement de la Société des Marchés de Production du Centre », a déclaré, à l’agence TAP, le conseiller économique auprès de la Présidence de la République, Hassan Bedhief

« Le financement sera à hauteur de 15 millions de dollars US, dont 5 millions de dollars US sous forme de don et le reste en participation au capital de la société », a-t-il indiqué.

M. Bedhief a tenu à préciser que cette confirmation a été annoncée par le Directeur Général du Fonds du Qatar pour le Développement. Elle intervient en marge de la visite d’Etat du Président de la République, Kaïs Saïed, au Qatar, du 14 au 16 novembre 2020.

Une séance travail a réuni, lundi, à Doha, le Directeur Général du QFD, M. Khalifa Jassim Al-Kuwari, Hassan Bedhief et le Général de Brigade Dr. Mustapha Ferjani, Directeur Général de la Santé Militaire et président du Comité de pilotage du projet de la Ville médicale de Kairouan.

M. Bedhief a précisé que des rencontres se tiendront, à Tunis, entre les responsables tunisiens et les experts techniques du Fonds qatari pour examiner les clauses juridiques et techniques de la convention à établir pour la mise en œuvre dudit financement.

Le coût total du projet de la plateforme de Sidi Bouzid est estimé à 100 millions de dinars, a indiqué le conseiller économique.

Le projet, qui concerne environ 15 mille agriculteurs, permettra de valoriser les produits agricoles dans la région en adoptant une démarche basée sur la chaîne des valeurs et de rapprocher l’offre et la demande desdits produits en raccourcissant les circuits de distribution par l’élimination des intermédiaires inutiles.

La plateforme de production comprend, aussi, une composante logistique, à savoir des entrepôts frigorifiques pour emmagasiner les produits agricoles récoltés et d’autres réservés au conditionnement et à l’emballage des produits alimentaires.

La plateforme, qui occupera un espace de 70 hectares, comprend un marché d’offre et de demande de produits agricoles d’origine végétale et animale, un marché aux bestiaux, un complexe intégré d’abattage, de valorisation et de conditionnement des viandes rouges et produits carnés, une plateforme de logistique et un centre d’appui à l’innovation technologique.

Cette plateforme comprend aussi, une composante non moins importante, qui sera dédié à l’export.

Autre atout de cette plateforme : une composante technique très développée. Elle permettra aux gros acheteurs et producteurs d’échanger les marchandises, en ligne, à travers une Bourse de produits agricoles et agroalimentaires.

Au sujet du méga-projet de la Ville médicale de Kairouan, le Fonds du Qatar pour le Développement a réitéré son intention de participer au financement de ce projet.

« Nous avons présenté, lundi, aux responsables qataris une étude préliminaire de ce projet et de ses différentes composantes ainsi qu’une estimation de son coût du projet. Des équipes techniques des deux parties entamerons, dans les brefs délais, l’approfondissement des études économiques et financières y relatives », a déclaré M. Bedhief à l’agence TAP. Le coût global de cette ville médicale est, aujourd’hui, estimé à 1 milliard de dollars US, a-t-il révélé.

Articles récents

A lire également