mardi, janvier 19, 2021

Le SYNAGRI a demandé l’annulation des dettes des agriculteurs

Dans la même catégorie

Total: acquisition de 20% du capital du groupe indien Adani

Total a annoncé lundi l'acquisition auprès du groupe indien Adani d'une participation minoritaire de 20% dans Adani Green Energy...

Fitch Ratings: la baisse des taux d’intérêts impacte la rentabilité des banques tunisiennes

L’agence de notation américaine Fitch Ratings a donné ses appréciations à propos des banques tunisiennes, estimant que la prolongation...

L’UIB certifiée PCI-DSS pour la 3ème année consécutive

L’Union Internationale de Banques (UIB) vient d’être certifiée, pour la troisième année consécutive, PCI - DSS (Payment Card Industry...

Technologie: plus 400 startups créés à la faveur de la Loi Startup Act

Depuis le lancement officiel du Label Startup, plus de 400 jeunes pousses ont pu accéder au système d’incitation mis...

Tunisie – L’année 2020, La balance alimentaire déficitaire de 859,4 MD

En termes de valeur, les exportations alimentaires ont enregistré une hausse de 14,1%, alors que les importations ont baissé...

Le Syndicat des agriculteurs de Tunisie (SYNAGRI) a demandé, mercredi, l’annulation des dettes des agriculteurs dans le projet de la loi de Finances 2017, qui sont estimées à 500 millions de dinars ( fin 2015) et de ne pas se contenter des dettes de moins de 5000 dinars.

Le SYNAGRI a appelé à excepter seulement les agriculteurs qui ont utilisé leurs crédits à d’autres fins.

Intervenant à une séance d’audition de la Commission des Finances, à l’ARP, le président du syndicat Laith Ben Bichr, a souligné l’absence d’une nouvelle stratégie pour l’agriculture dans ce projet de loi, mettant l’accent sur la dégradation de la situation des agriculteurs et mentionnant l’importance de l’annulation sur des étapes de la dette.

De son coté, le député Mohamed Ben Salem, a estimé que l’annulation totale de la dette est difficile, inconstitutionnelle et injuste, dans la mesure où elle permettra l’annulation des dettes contractées par certains agriculteurs pour l’achat d’équipements, au moment où plusieurs autres n’ont pas pu mobiliser les garanties nécessaires pour l’obtention de crédits.

Il a par ailleurs, insisté sur la nécessité de trouver des solutions efficaces pour développer le secteur.

Répondant à cette intervention, ben Bichr a argué que l’annulation des dettes a déja concerné d’autres secteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Bundesbank: L’économie allemande s’expose au risque d’une rechute

L'économie allemande parvient pour l'instant à rester à flot mais elle risque un "revers de taille" si les restrictions...

Dans la même catégorie