lundi, septembre 28, 2020

En Tunisie, Khadija Jallouli conçoit un véhicule adapté aux personnes en situation de handicap

Dans la même catégorie

POULINA GP HOLDING – Nomination de Monsieur Slaheddine LANGAR en tant que Directeur Général

Suite à la démission de Monsieur Moez Lidinellah MOKADDEM de son poste de Directeur Général de la société Poulina...

IACE : Plus de 50% des chefs d’entreprises ne sont pas satisfaits du dernier gouvernement

Plus de 50% des chefs d’entreprises ne sont pas satisfaits de la prestation du dernier gouvernement, révèle une enquête...

Ahmed Abdelkéfi, lauréat du Trophée « African Banker » pour la carrière exemplaire

Encore une distinction tunisienne. Ahmed Abdelkéfi, fondateur de Tunisie Leasing, de Tuninvest et de Tunisie Valeurs, a été plébiscité,...

Ridha Charffedine détient désormais 70% d’UNIMED

Ridha CHARFEDDINE a déclaré le 18 août courant avoir franchi à la hausse sa participation dans l’unité de fabrication...

Ghazi Chaouachi : Accord trouvé entre l’Etat tunisien et Marouane Mabrouk

Un accord a été trouvé entre l'Etat tunisien et le gendre de Ben Ali, Marouane Mabrouk concernant le dossier...

HawKar est un véhicule électrique sur mesure conçu pour les personnes à mobilité réduite. C’est un véhicule abordable et capable de répondre aux besoins des personnes handicapées au quotidien. Il est couvert et plus sécurisé qu’un fauteuil et est équipé d’un système d’aide à la conduite qui permet de s’adapter à différents types de handicap physique.

« Ce véhicule est compact, on peut même le garer perpendiculairement au trottoir pour que le conducteur puisse se retrouver directement sur la chaussée à sa sortie du véhicule.» précise Khadija Jallouli, fondatrice de HawKar.

Khadija Jallouli est aussi une personne à mobilité réduite qui a toujours eu du mal à être indépendante. Après ses études, elle a décidé de résoudre le problème de la mobilité des personnes handicapées aux côtés de Seifeddine Aïssa, son collègue. En effet, peu de services sont prévus pour les personnes à mobilité réduite. « Ils utilisent généralement ce qui existe même si l’infrastructure et les transports en commun ne sont pas adaptés pour les personnes handicapées. Ils achètent des scooters électriques qui ne sont pas couverts et qui ne sont pas faits pour les longues distances. Pour les plus riches, ils achètent des véhicules adaptés qui coûtent le prix du véhicule en plus du coût des adaptations. » explique Khadija Jallouli.

Créée en 2018, la jeune startup aimerait pouvoir vendre ses premiers véhicules au plus tard en 2020. La vision des fondateurs d’ici à 5 ans c’est d’avoir des clients dans plusieurs pays d’Afrique. Selon le site StartupBRICS, le projet HawKar a levé environ 48 720 € répartis en don, subvention et accompagnement technique, auprès de leurs partenaires. Khadija Jallouli et Seifeddine Aïssa ont encore besoin de 525 100 € pour mener à bien leur projet.

Articles récents

La Chine envisage un objectif de croissance moins élevé pour 2021-2025

La Chine devrait abaisser son objectif de croissance pour les cinq prochaines années par rapport à celui de 2016-2020...

Les Bourses européennes ont fini en hausse, Wall Street en hausse

Les Bourses européennes ont fini en hausse lundi, profitant de la tendance positive à Wall Street et d’un bon indicateur chinois pour effacer une...

Les tensions montent au sein de la Banque centrale européenne

Les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) sont de plus en plus divisés sur la réponse monétaire à apporter à la résurgence de...

La Tunisie participe en Chine à plusieurs salons économiques internationaux spécialisés

Représentée par son ambassade en Chine, la Tunisie a participé, récemment, à plusieurs salons économiques spécialisés tenus dans ce pays, dans le cadre de...

France: La consommation d’électricité a baissé de 13% au 2e trimestre

La consommation d’électricité en France a reculé de l’ordre de 13% au deuxième trimestre et celle du gaz naturel de 23% en raison de...

Dans la même catégorie