dimanche, février 28, 2021

En Tunisie, Khadija Jallouli conçoit un véhicule adapté aux personnes en situation de handicap

Dans la même catégorie

Feryel Studio ouvre ses portes aux hommes !

Feryel Studio, tout le monde à Tunis connaît… Cela fait maintenant cinq ans que sa fée fondatrice, Feryel Ben...

Technologie: plus 400 startups créés à la faveur de la Loi Startup Act

Depuis le lancement officiel du Label Startup, plus de 400 jeunes pousses ont pu accéder au système d’incitation mis...

Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb...

Financé par Vivo Energy, un Coworking Space voit le jour à l’Ecole Polytechnique de Tunisie

Vivo Energy Tunisie, la société qui distribue et commercialise les produits Shell en Tunisie, et l’Ecole Polytechnique de Tunisie,...

Ouverture au Japon du procès au civil de Ghosn, Nissan réclame 80 millions d’euros

Le procès au civil de Carlos Ghosn, en fuite au Liban après des accusations de malversations financières, s’est ouvert...

HawKar est un véhicule électrique sur mesure conçu pour les personnes à mobilité réduite. C’est un véhicule abordable et capable de répondre aux besoins des personnes handicapées au quotidien. Il est couvert et plus sécurisé qu’un fauteuil et est équipé d’un système d’aide à la conduite qui permet de s’adapter à différents types de handicap physique.

« Ce véhicule est compact, on peut même le garer perpendiculairement au trottoir pour que le conducteur puisse se retrouver directement sur la chaussée à sa sortie du véhicule.» précise Khadija Jallouli, fondatrice de HawKar.

Khadija Jallouli est aussi une personne à mobilité réduite qui a toujours eu du mal à être indépendante. Après ses études, elle a décidé de résoudre le problème de la mobilité des personnes handicapées aux côtés de Seifeddine Aïssa, son collègue. En effet, peu de services sont prévus pour les personnes à mobilité réduite. « Ils utilisent généralement ce qui existe même si l’infrastructure et les transports en commun ne sont pas adaptés pour les personnes handicapées. Ils achètent des scooters électriques qui ne sont pas couverts et qui ne sont pas faits pour les longues distances. Pour les plus riches, ils achètent des véhicules adaptés qui coûtent le prix du véhicule en plus du coût des adaptations. » explique Khadija Jallouli.

Créée en 2018, la jeune startup aimerait pouvoir vendre ses premiers véhicules au plus tard en 2020. La vision des fondateurs d’ici à 5 ans c’est d’avoir des clients dans plusieurs pays d’Afrique. Selon le site StartupBRICS, le projet HawKar a levé environ 48 720 € répartis en don, subvention et accompagnement technique, auprès de leurs partenaires. Khadija Jallouli et Seifeddine Aïssa ont encore besoin de 525 100 € pour mener à bien leur projet.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également