vendredi, décembre 4, 2020

Samsung annonce le décès de son président Lee Kun-hee

Dans la même catégorie

Ouverture au Japon du procès au civil de Ghosn, Nissan réclame 80 millions d’euros

Le procès au civil de Carlos Ghosn, en fuite au Liban après des accusations de malversations financières, s’est ouvert...

L’ancien ministre Kamel Ben Naceur récompensé aux SPE technical awards

L'ancien ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines, Kamel Ben Naceur, a décroché le prix de la durabilité...

Mohamed AGREBI élu président de l’APTBEF

Conformément à ses Statuts, l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) a tenu son Conseil d’Administration...

Le nouveau bureau exécutif national du CJD mandat 2020-2022

Le nouveau bureau exécutif du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) pour le mandat 2020-2022 vient d’être élu. Le nouveau bureau...

Nestlé nomme Rémy Ejel Chairman & CEO pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord

Nestlé annonce la nomination de Mr. Rémy Ejel au poste du Chairman & CEO pour la région Moyen-Orient et...

Lee Kun-hee, le charismatique patron du groupe Samsung, plus important conglomérat sud-coréen, est décédé dimanche à l’âge de 78 ans, six ans après avoir été hospitalisé suite à une crise cardiaque.

Ses proches, dont son fils Jay Y. Lee, vice-président du groupe, se trouvaient à ses côtés, a indiqué Samsung dans un communiqué.

Lee Kun-hee a contribué à faire de l’entreprise familiale de son père Lee Byung-chull une puissance industrielle disposant d’actifs valant quelque 375 milliards de dollars, avec des dizaines de filiales dans un éventail de domaines – électronique, assurance, bâtiment…

“Il était une personnalité tellement symbolique de l’ascension spectaculaire de la Corée du Sud et de la manière dont la Corée du Sud a embrassé la globalisation, que de nombreux Sud-Coréens se souviendront de sa mort”, a déclaré Chung Sun-sup, directeur de la société de recherche Chaebul.com.

Le décès de Lee, l’homme le plus riche du pays avec une fortune estimée par Forbes à 20,9 milliards de dollars, est de nature à alimenter l’intérêt des investisseurs sur une possible restructuration de Samsung et le sort des parts de Lee dans plusieurs entreprises du groupe, dont Samsung Electronics.

Jay Y. Lee contrôle de facto le conglomérat depuis 2014. Il a été emprisonné pour son rôle dans un scandale de corruption ayant provoqué la destitution de l’ancienne présidente Park Geun-hye, affaire pour laquelle il doit être à nouveau jugé. Il fait aussi l’objet d’une procédure judiciaire distincte pour des accusations de fraude.

“Le président Lee était un vrai visionnaire qui a transformé une entreprise locale en plus grand innovateur mondial et puissance industrielle”, a dit Samsung, mettant en avant la transformation du management du groupe initiée en 1993 par Lee.

“Son héritage sera éternel”, a ajouté le groupe dans le communiqué.

Sous la houlette de Lee Kun-hee, Samsung est devenu bien plus qu’un simple fabriquant de téléviseurs de milieu de gamme, s’imposant comme la plus importante entreprise technologique au monde en termes de revenus – devant les japonais Sony, Sharp et Panasonic – et mettant fin au règne d’Apple sur le marché des smartphone.

Articles récents

L’Union européenne approuve le budget 2021 mais attend un geste de Varsovie et Budapest

Les Etats membres de l’Union européenne et le Parlement européen ont approuvé vendredi le projet de budget du bloc...

Etats-Unis: Les créations d’emplois déçoivent, le taux de chômage baisse

Les créations d’emplois aux Etats-Unis sont tombées en novembre à leur plus bas niveau en six mois sur fond de reprise de l’épidémie de...

Les Bourses européennes ont terminé en hausse, Les espoirs de relance aux USA reprennent l’avantage

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, les chiffres inférieurs aux attentes de l’emploi aux Etats-Uni ayant renforcé les attentes de nouvelles mesures...

INS – Enquête : 37,2% des entreprises tunisiennes risquent de fermer définitivement dans les conditions actuelles

37,2% des entreprises tunisiennes exerçant pendant le 3ème trimestre 2020, ont déclaré être confrontées au risque de fermer définitivement, dans les conditions actuelles, c'est...

L’Opep+ relève sa production de 500.000 bpj à partir de janvier

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, désignés sous le nom d’Opep+, ont accepté d’augmenter leur production de pétrole de 500.000 barils...

Dans la même catégorie