vendredi, janvier 15, 2021

Algérie-Espagne : l’énergie au centre des échanges économiques

Dans la même catégorie

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Porsche Middle East and Africa signe son meilleur troisième trimestre sur ces 5 dernières années

Fort d’une solide croissance de 5 %, Porsche Middle East and Africa FZE (PME) n’a jamais réalisé un si...

Tourisme : Le groupe Radisson Hotel s’apprête à faire sa première entrée dans la capitale Tunis

Radisson Hotel, l’un des groupes hôteliers les plus importants au monde, ambitionne de poursuivre son développement et d’accélérer sa...

Algérie-Espagne : l’énergie au centre des échanges économiques

Durant la rencontre, tenue mercredi, entre le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni et l’ambassadeur du Royaume d’Espagne en Algérie, Santiago Cabanas Ansorena, a été discuté les moyens de renforcement de la coopération dans le secteur de l’Energie entre les deux pays.

Les deux parties, selon un communiqué repris par l’APS, ont passé en revue les relations de coopération alégro-espagnole dans le domaine de l’énergie, qualifiées d' »excellentes » et « d’anciennes », tout en abordant les perspectives de leur renforcement.

A cette occasion, Mustapha Guitouni a exprimé sa satisfaction de la qualité des relations avec l’Espagne dans le segment de l’énergie. Il a également réaffirmé la volonté de son secteur à renforcer davantage ces relations dans les domaines des hydrocarbures, des énergies renouvelables et du dessalement d’eau de mer.

Dans ce cadre, le ministre a invité les entreprises espagnoles à participer fortement aux deux appels d’offres qui seront lancés prochainement. Le premier appel d’offres concerne la réalisation de deux unités de dessalement d’eau de mer à El Taref et à Zéralda.

Tandis que le second porte sur la production de 150 MW d’énergie renouvelable en photovoltaïque dont le lancement est « imminent », précise le communiqué.

Le ministre a évoqué, à ce propos, une possibilité de partenariat en joint-venture entre les sociétés algériennes et leurs homologues espagnols.

Pour sa part, l’ambassadeur espagnol a fait part de la volonté du nouveau gouvernement de son pays à agir avec efficacité pour renforcer davantage les liens et les relations « stratégiques » entre les deux pays dans tous les domaines et notamment celui de l’Energie.

Le diplomate espagnol s’est dit « satisfait » des relations de coopération et de partenariat entre les entreprises algériennes et espagnoles dans le secteur énergétique.

Il a affirmé, par ailleurs, l’intérêt des compagnies espagnoles à investir en Algérie dans les domaines des hydrocarbures, de l’électricité et des énergies renouvelables.

Les deux parties ont également convenu la mise en place d’un mécanisme de suivi pour la mise en œuvre des axions préconisées pour le renforcement de leur relations bilatérales dans le secteur de l’énergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tunisie – L’année 2020, La balance alimentaire déficitaire de 859,4 MD

En termes de valeur, les exportations alimentaires ont enregistré une hausse de 14,1%, alors que les importations ont baissé...

Dans la même catégorie