samedi, octobre 31, 2020

La BERD, l’UE et leurs partenaires soutiennent les investissements verts au Maroc

La BERD, l'UE, le Fonds Vert pour le Climat et la Corée du Sud stimulent l'action du secteur privé en faveur du climat au Maroc Les entreprises locales sont amenées à investir dans les technologies vertes et devenir plus compétitives 253 millions d'euros de financement vert seront mis à disposition par les institutions financières locales

Dans la même catégorie

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Porsche Middle East and Africa signe son meilleur troisième trimestre sur ces 5 dernières années

Fort d’une solide croissance de 5 %, Porsche Middle East and Africa FZE (PME) n’a jamais réalisé un si...

Tourisme : Le groupe Radisson Hotel s’apprête à faire sa première entrée dans la capitale Tunis

Radisson Hotel, l’un des groupes hôteliers les plus importants au monde, ambitionne de poursuivre son développement et d’accélérer sa...

Algérie – PLF 2021: des mesures douanières pour régulariser le commerce extérieur

Le Projet de la loi de finances (PLF) 2021, prévoit plusieurs mesures douanières dans l'objectif de remédier aux nombreux...

COVID-19: Dassault Systèmes et Aden Group lancent une Solution Hospitalière Clé en main, Intelligente et Connectée dans les Pays Arabes

Une solution permettant la construction et l’exploitation d’un nouvel hôpital en 150 jours pour répondre aux besoins urgents...

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Union européenne (UE) soutiennent les investissements verts du secteur privé afin de renforcer la reprise économique du Maroc dans un contexte d’incertitude face à la pandémie de coronavirus.

Deux programmes majeurs, d’une valeur cumulée de 253 millions d’euros, soutiennent une réponse verte à travers le Maroc grâce au financement de la BERD, complété par des subventions de l’UE.

Le premier est le programme « Chaîne de valeur verte » (Green Value Chain ou GVC), doté de 90 millions d’euros et axé sur le soutien des investissements des petites et moyennes entreprises (PME) dans des mesures d’efficacité énergétique et d’optimisation des ressources ainsi que sur leur intégration dans les chaînes de valeur régionales.

En investissant dans des solutions plus écologiques, les PME deviennent plus compétitives et accèdent plus facilement à de nouveaux marchés d’exportation. Le programme est financé par la BERD et le Fonds Vert pour le Climat (FVC) par l’intermédiaire de la Société Générale Maroc, du Crédit du Maroc et de la Banque Populaire. Il est complété par des subventions de l’UE, du FVC et de la Corée du Sud.

Pour le deuxième projet, la BERD, l’UE, le FVC et la Corée du Sud soutiennent également la Facilité de financement d’économie verte (Green Economy Financing Facility ou GEFF) du Maroc. Ce programme vise à fournir jusqu’à 163 millions d’euros de financement total à des centaines d’entreprises privées par le biais de lignes de crédit accordées par des institutions financières locales. Il soutiendra l’atténuation du changement climatique, l’adaptation au changement climatique et l’adoption de technologies vertes. Les clients potentiels de ce programme sont susceptibles d’être des entreprises operant dans les secteurs agroalimentaires, industriels, des services, du commerce et de la construction, des bâtiments commerciaux et résidentiels ainsi que des fournisseurs de services publics. Les subventions de l’UE financeront l’assistance technique et les incitations financières pour une mise en œuvre réussie des projets.

La promotion d’économies plus vertes est une priorité pour la BERD. Au Maroc, la Banque a pu démontrer sa capacité à mettre en place des lignes de crédit effectives pour des projets d’efficacité énergétique.

Un webinaire, intitulé « Une relance verte : Les investissements verts de la BERD et de l’UE dans le secteur privé marocain », a permis de promouvoir les deux programmes. Il a réuni plus de 200 représentants du secteur privé, du Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et Numérique (représenté par l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), du Ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement et des institutions financières, ainsi que de la BERD et de l’UE.

Marie-Alexandra Veilleux-Laborie, directrice de la BERD au Maroc, a déclaré : « Le Maroc s’est engagé à construire sa reprise économique et sa résilience par le biais de l’action climatique. Le financement vert de la BERD et de l’UE facilite la participation du secteur privé, un acteur essentiel pour réussir à construire un avenir à faible émission de carbone. Nos solides partenariats locaux et internationaux se rejoignent pour accélérer l’agenda vert que le Maroc mérite. Cela contribuera à stimuler la reprise économique et à ouvrir de nouvelles perspectives aux entreprises marocaines de toutes tailles dans l’exploration de nouveaux marchés d’exportation ».

Claudia Wiedey, Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, a déclaré : « Les investissements et les politiques écologiques offrent une variété d’opportunités à saisir ; ce sont des éléments qui favorisent la reprise et la stabilité économiques. La nouvelle Facilité de financement d’énergie verte (GEFF) vise à encourager les investissements verts, avec un fort impact sur la productivité des entreprises bénéficiaires. La lutte contre le changement climatique n’est pas seulement une nécessité. Elle libère un potentiel économique et social qui ne peut être sous-estimé et qui favorise une croissance durable et inclusive, la prospérité et la création d’emplois ».

Le Maroc est un membre fondateur de la BERD et est devenu un pays d’opérations en 2012. À ce jour, la BERD a investi près de 2,5 milliards d’euros au Maroc dans le cadre de 66 projets.

Articles récents

Chine: L’activité industrielle progresse légèrement en octobre

L’activité industrielle chinoise a augmenté à un rythme légèrement plus lent en octobre, mais a été supérieure aux attentes...

Wall Street : la bourse de New York a fini dans le rouge, la tech déçoit, le coronavirus inquiète

Wall Street a fini dans le rouge vendredi en raison des annonces jugées décevantes des géants de la technologie auxquelles s’ajoutent un nombre record...

USA: Les dépenses des ménages augmentent plus que prévu en septembre

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en septembre mais elles pourraient ralentir au quatrième trimestre en raison...

L’Europe boursière résiste malgré le recul de Wall Street

Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi une séance hésitante, entre la hausse des valeurs du secteur de l’énergie et des...

France: La dette publique va atteindre près de 120% du PIB

Les nouvelles dépenses engagées par le gouvernement pour soutenir les entreprises et les commerces touchés par le confinement en vigueur depuis vendredi en France...

Dans la même catégorie