lundi, mars 8, 2021

La Tunisie a terminé la clôture à sa frontière avec la Libye

Dans la même catégorie

Afrique-Infrastructure : La Route transsaharienne reliant six pays africains dont la Tunisie bientôt achevée

Le projet de la Route transsaharienne reliant six pays africains à savoir l'Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger,...

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

La Tunisie a achevé la construction d’une barrière de 200 kilomètres le long de sa frontière avec la Libye, destinée à empêcher l’entrée d’islamistes sur son territoire, et installera sous peu des systèmes de surveillance électronique, a annoncé samedi le ministre de la Défense Farhat Hachani.

Selon les autorités tunisiennes, les islamistes, qui ont mené deux attentats meurtriers l’an dernier en Tunisie, contre le musée du Bardo à Tunis et contre un hôtel à Sousse, s’étaient entraînés dans des camps en Libye.

Des formateurs militaires américains et européens vont former les forces armées tunisiennes à l’amélioration de la surveillance électronique avec des caméras et des radars, a déclaré le ministre à la presse lors d’une visite organisée à la frontière.

Plus de 3.000 Tunisiens ont quitté leur pays pour aller combattre aux côtés de Daech et d’autres groupes djihadistes en Syrie et en Irak. Selon le ministre de a Défense, beaucoup sont maintenant rentrés en Afrique du Nord pour rejoindre Daech en Libye. Daech y contrôle notamment la ville de Syrte, sur la côte méditerranéenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

BIAT LABS : L’incubateur qui va réunir les compétences

Lancé en juin 2017, Biatlabs, l’incubateur de la Biat, est le premier incubateur du secteur bancaire en Tunisie. Doté...

A lire également