Maroc: La BERD investit 300 millions d’euros au premier semestre

La BERD a également soutenu le programme du Maroc en faveur d’une économie verte. Il s’agit d’un programme d’investissement mené par la banque en vue de promouvoir le développement d’un secteur privé durable et inclusif dans 38 économies émergentes.

La BERD dresse un bilan de ses contributions en cette crise sanitaire. Il ressort que 300 millions d’euros ont été investis au Maroc au premier semestre de l’année. Ce chiffre s’inscrit en nette hausse par rapport à 2019, année durant laquelle la banque avait injecté plus de 110 millions d’euros. Ceci traduit la réactivité de la BERD en termes de réponse aux besoins de liquidités du pays, notamment en cette conjoncture. «Dans le cadre du premier projet réalisé au titre du Fonds de solidarité, Bank of Africa – BMCE Group du Maroc a bénéficié d’un montant de 145 millions d’euros destiné à apporter un soutien commercial et des facilités de financement aux petites et moyennes entreprises ayant enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires et de leur rentabilité», apprend-on de la BERD qui a également soutenu le programme du Maroc en faveur d’une économie verte.

Il s’agit d’un programme d’investissement mené par la banque en vue de promouvoir le développement d’un secteur privé durable et inclusif dans 38 économies émergentes, et ce depuis l’Estonie jusqu’à l’Égypte, en passant par le Maroc et la Mongolie. Le montant total des financements a dans ce sens dépassé les 5 milliards d’euros au cours des six premiers mois de l’année contre 3,7 milliards accordés à la même période de l’année précédente.

Il est à souligner que plus de 5 milliards d’euros ont été alloués par la BERD pour financer la réponse à la Covid19 et à la reprise dans l’ensemble des régions d’opérations. Rappelons que la BERD a dévoilé en mars son Fonds de solidarité contre le coronavirus, consistant en une série de mesures adoptées pour répondre aux besoins immédiats des régions, tout en préparant le terrain pour une reprise vigoureuse une fois la pandémie terminée. Ce Fonds de solidarité propose notamment un cadre permettant aux clients actuels de la banque d’obtenir en urgence des liquidités et des fonds de roulement. «La demande de financement d’urgence est forte et ce nouveau mécanisme a représenté pour le seul mois de juin plus d’un milliard d’euros d’investissement de la BERD», apprend-on à cet effet. La banque souligne par ailleurs que depuis l’apparition du virus, le rythme des décaissements s’avère nettement supérieur à celui de 2019.

Les donateurs se mobilisent pour soutenir le Fonds de solidarité de la banque. Leurs contributions atteignant elles aussi un niveau record pour un premier semestre, apportant ainsi les dons et les cofinancements à des conditions favorables dont les pays ont cruellement besoin. Il est à noter qu’au cours du premier semestre 2020, la BERD a financé plus d’un millier d’accords commerciaux, pour un montant global record de 1,9 milliard d’euros. La banque a, par ailleurs, relevé de 50% sa limite de risque globale au titre de ce programme, en la faisant passer à 3 milliards d’euros.

Articles récents

A lire également