mardi, janvier 19, 2021

Égypte : Vers une poursuite de la dépréciation graduelle de la livre à court terme

Dans la même catégorie

Emirates promouvoit le message « Dubai is Open » au monde entier avec une campagne à plusieurs millions de dollars.

Dubaï est ouverte aux affaires et au tourisme, et Emirates désire que le monde entier le sache. Tout au...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Porsche Middle East and Africa signe son meilleur troisième trimestre sur ces 5 dernières années

Fort d’une solide croissance de 5 %, Porsche Middle East and Africa FZE (PME) n’a jamais réalisé un si...

COVID-19: Dassault Systèmes et Aden Group lancent une Solution Hospitalière Clé en main, Intelligente et Connectée dans les Pays Arabes

Une solution permettant la construction et l’exploitation d’un nouvel hôpital en 150 jours pour répondre aux besoins urgents...

Riad Salamé : La Banque du Liban prête à un audit par la Banque de France

Le gouverneur de la banque centrale libanaise, Riad Salamé, a déclaré soutenir la proposition d’Emmanuel Macron de dépêcher à...

La dégradation de l’environnement économique international depuis mars 2020 a mis un terme à l’appréciation de la livre égyptienne. En 2019, la hausse des recettes en devises et des investissements de portefeuille avaient fait s’apprécier la livre de 12% par rapport au dollar. Depuis février, l’Égypte fait face à des sorties massives de capitaux, provoquant une dépréciation modérée de la livre, de 1,2%, et une baisse de 11% des réserves de change officielles de la banque centrale (BCE).

À court terme, les recettes courantes devraient subir la chute des revenus du tourisme et du Canal de Suez (20% des recettes courantes au total). La liquidité en devises de la BCE (8 mois d’importations de biens et services en incluant les réserves tier 2) et le soutien financier du FMI devraient permettre à cette dernière d’atténuer la pression sur la livre, et ainsi de limiter l’inflation importée. Dans ce contexte, la livre pourrait continuer de se déprécier modérément, à un rythme proche de celui de l’inflation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Bundesbank: L’économie allemande s’expose au risque d’une rechute

L'économie allemande parvient pour l'instant à rester à flot mais elle risque un "revers de taille" si les restrictions...

Dans la même catégorie