jeudi, septembre 24, 2020

Il est possible que d’autres députés rejoignent les six démissionnaires du groupe parlementaire de Nidaa (Bochra Belhaj Hmida)

Dans la même catégorie

Rentrée scolaire, les Fondations de l’UIB se mobilisent

La Fondation Solidarité & Innovation by UIB a fait don de masques lavables, de visières de protection et de...

Ooredoo Tunisie | Visite au gouvernorat de Béja

Dans le cadre du lancement des activités de responsabilité sociale, les responsables de la compagnie Ooredoo, se sont rendus...

L’huile d’olive de Téboursouk enregistrée en tant qu’appellation d’origine protégée

L'huile d'olive produite à Téboursouk a été enregistrée pour la première fois, en tant qu'appellation d'origine protégée, au registre...

Le Palais des Expositions du Sahel à Sahline accueillera la Foire du Meuble et de la Décoration, DARNA, du 25 juin au 5 juillet...

Du 25 juin au 5 juillet prochain, de 11h à 20h, le Palais des Expositions du Sahel abritera la...

Tunisie : Bientôt, la validité des passeports prolongée à 10 ans

La durée de validité des passeports sera prolongée de 5 à 10 ans pour les personnes âgées de plus...

Bochra-Belhaj-HmidaLE BARDO – Il est possible que d’autres députés rejoignent les six démissionnaires du groupe parlementaire de Nidaa Tounès, a déclaré mardi Bochra Belhaj Hmida.

Pour les 6 nouveaux démissionnaires, tous les scénarios sont envisageables, a-t-elle ajouté.

Lundi, les députés Bochra Belhaj Hmida, Leila Hamrouni, Sabrine Goubantini, Hsouna Nasfi, Mohamed Troudi et Olfa Soukri ont quitté le bloc parlementaire de Nidaa Tounès.

Le député Mohamed Troudi a relevé, pour sa part, que le groupe des 6 nouveaux démissionnaires « n’a pas confiance en la direction actuelle du parti qui n’a plus d’influence sur le paysage politique national ».

« Le groupe de Sousse a choisi la fuite en avant et fait preuve d’opportunisme », a-t-il regretté.

Ces nouveaux démissionnaires qui resteront indépendants, seront plus proches du groupe Al-Horra et soutiendront le gouvernement, a-t-il dit, écartant la formation d’un nouveau bloc parlementaire.

La députée Souad Zaouali a annoncé mardi sa démission du comité politique de Nidaa Tounes en raison « des difficultés que vit le parti et du flou qui y règne ».

Dans une déclaration de presse à l’hémicycle du Bardo en marge de la plénière consacrée à l’examen du projet de loi amendant et complétant certaines dispositions du code de procédure pénale, la députée a précisé qu’elle ne quittera pas, pour autant, le parti ni son groupe parlementaire.

Elle a poursuivi avoir choisi de s’éloigner du comité politique du parti, issu du congrès de Sousse, en vue de se préparer au congrès de Nidaa prévu le mois de juillet prochain.

Souad Zaouali considère que la composition actuelle du comité et les mesures prises en son sein, « n’inspirent pas confiance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Hyundai en discussion avec l’UE sur le rachat de Daewoo

Hyundai Heavy Industries, numéro un de la construction navale, est en pourparlers avec les autorités européennes de la concurrence, auxquelles elles pourraient faire des...

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz qui prévoit une nouvelle dette...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du chiffre d’affaires de 3,8% en...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés dans le cadre d’une enquête...

Dans la même catégorie