lundi, mars 8, 2021

Hyundai parle avec Apple pour un véhicule électrique

Dans la même catégorie

Volkswagen: grande autonomie, recharge extrêmement rapide et production révolutionnaire – la berline sera lancée en 2026

Volkswagen offre un premier aperçu du projet Trinity : cette berline à propulsion électrique sera produite à Wolfsburg à...

Première mondiale du Cross Turismo : la sportive électrique polyvalente

Porsche a présenté le Taycan Cross Turismo au public ce jour dans le cadre d’une première mondiale virtuelle. Le...

« Les Volants d’Or 2020 » de TOTAL : Les meilleures du Secteur automobile en Tunisie à l’honneur !

Avec l’arrivée, ces dernières années en Tunisie, de plusieurs marques chinoises et asiatiques, le marché de l’automobile a connu...

Célébration de l’anniversaire d’une icône : Volkswagen lance la Golf GTI Clubsport 45 sur le marché

La Golf GTI est présente sur le marché depuis 1976, elle a donc 45 ans. Volkswagen marque l’événement...

UADH : des procédures contre la tentative de résiliation du contrat par PSA

Le Conseil du marché financier porte à la connaissance des actionnaires de la société Uadh et du public qu’il...

La société sud-coréenne Hyundai Motor Co a annoncé vendredi être en pourparlers avec Apple alors que selon un média de Séoul, les deux entreprises sont en discussions pour un partenariat dans la production d’un véhicule électrique et d’une batterie, ce qui a fait grimper les actions du constructeur automobile de 25%.

Le fabricant de l’iPhone progresse dans la technologie de conduite autonome et s’est fixé pour objectif de produire dès 2024 une voiture de tourisme susceptible d’être équipée de sa propre technologie de batterie électrique, a rapporté Reuters le mois dernier.

Selon les informations de Korea Economic Daily TV, Apple et Hyundai sont en discussion pour développer des véhicules électriques autonomes d’ici 2027, ainsi que pour fabriquer des batteries dans des usines américaines exploitées par Hyundai ou sa filiale Kia Motors Corp.

« Apple et Hyundai sont en pourparlers, mais il s’agit d’un début de discussion, rien n’a été décidé », a déclaré Hyundai dans un communiqué. Le groupe n’a pas dit sur quoi portaient les discussions et a omis une référence à une déclaration précédente mentionnant le rapprochement d’Apple auprès de plusieurs constructeurs automobiles mondiaux dont Hyundai.

Dans un dossier réglementaire publié après ses déclarations, Hyundai dit avoir « reçu des demandes de coopération pour le développement conjoint de véhicules électriques autonomes de la part de diverses sociétés », sans identifier aucune d’entre elles.

BAISSER LES COÛTS

Une voiture de marque Apple pourrait représenter un défi majeur pour le leader du marché des véhicules électriques Tesla Inc. On ne sait toujours pas qui assemblerait une telle voiture, mais des analystes s’attendent à ce que l’entreprise s’appuie sur un partenaire pour construire des véhicules.

Selon eux, Apple pourrait être intéressé par les installations de Hyundai afin de réduire les coûts de développement et de fabrication.

« Apple pourrait voir Hyundai comme un partenaire idéal, car en ce qui concerne les anciens constructeurs automobiles américains, ils ont tous des syndicats importants, ce qu’Apple aimerait éviter », observe Kevin Yoo, analyste chez eBEST Investment & Securities.

« De plus, le coût de leur main-d’oeuvre (des anciens constructeurs automobiles américains) est beaucoup plus élevé que celui de Hyundai, ce qui joue souvent un rôle important dans la production automobile. »

Un rapprochement avec Apple pourrait représenter un coup de pouce majeur pour le constructeur automobile, dont les ventes mondiales ont chuté de plus de 15% l’année dernière, la pandémie ayant eu un impact négatif sur la demande. La flambée du cours de l’action de vendredi a ajouté près de 8 milliards de dollars à la valorisation en Bourse de Hyundai.

Champion de longue date des voitures à pile à hydrogène, Hyundai a récemment renforcé ses efforts sur les voitures électriques à batterie, une décision saluée par les investisseurs qui lorgnent sur le récent succès de Tesla.

La société sud-coréenne, qui s’approvisionne en batteries auprès de SK Innovation Co Ltd, et LG Chem Ltd parmi d’autres, devrait lancer sa première voiture électrique basée sur la plateforme E-GMP au début de cette année.

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également