Scoop – Renault Grand Captur restylé (2016) : L’invité surprise

Les spyshots parus ces derniers temps sur la toile l’ont confirmé : l’ex-Régie a décidé d’agrandir la famille Captur. Sous les camouflages des premiers prototypes roulants, on peut sensiblement distinguer l’allongement du porte-à-faux arrière. Un étirement vers l’arrière au profit du volume de coffre, contrairement à la taille de l’empattement, qui semble inchangé. Des aménagements de plate-forme qui sauront séduire les pères de famille jusqu’ici déçus par l’habitabilité du Captur originel. Mais auront-ils seulement l’occasion d’y emmener leur tribu ? Certains détails peuvent nous faire douter d’une commercialisation en Europe occidentale.

La concurrence est rude en terme de SUV, ne serait ce qu’au sein du groupe Renault. Juste au dessus du Captur que nous connaissons, on peut citer le Dacia Duster, le Nissan Qashqai et le Renault Kadjar, par ordre de gabarit. Renault prendrait-il le risque de cannibaliser une gamme déjà largement fournie en crossovers sur notre marché, avec l’introduction d’un Grand Captur ? Pourtant, ce dernier lutterait enfin à armes égales face au Peugeot 2008, plus typé break.

Plus concrètement, on peut observer la monte de jantes à 5 écrous sur les prototypes de Grand Captur. Un détail déroutant quand on sait que le Captur actuel, partageant sa plate-forme avec la Clio, ne dispose que de 4 écrous par roue. La présence de 5 écrous, sur ce futur modèle, peut laisser entendre que ce Captur long reposerait sur le soubassement d’un Dacia Duster. Une plate-forme plus ancienne, mais moins chère à produire, pour un produit susceptible d’être réservé aux marchés émergeants. La transmission intégrale, disponible sur le Duster, pourrait également faire son apparition sur le Grand Captur, quand son petit frère doit s’en passer.

Autre enseignement à la vue des prototypes, le Captur bénéficiera d’un restylage à l’occasion de cette extension de malle arrière. Les mulets testés sur route ouverte dissimulent maladroitement la nouvelle calandre plus échancrée. Le bouclier avant renforcera l’aspect baroudeur, avec des prises d’air déportées de part et d’autre. La nouvelle signature lumineuse, vue sur les derniers modèles de la marque au losange, rehaussera le dessin des optiques.

À l’arrière, les modifications joueront la discrétion. La troisième vitre latérale, logiquement plus longue, ne révolutionnera pas le design de la poupe du Grand Captur. On observera, en revanche, l’arrivée de nouveaux feux à LED.
Bien que les prototypes en soient dépourvus, ce SUV pourrait renforcer son caractère familial par l’intégration de barres de toit.

Enfin, dernière hypothèse, moins réjouissante : et si ces prototypes n’étaient tout simplement que des mulets du futur Dacia Duster ?

Si l’on se prend à espérer de la commercialisation du Grand Captur en France, son tarif pourrait subir une majoration d’environ 1000 € comparé au Captur « court ». À l’étranger, son arrivée est prévue courant 2016.