vendredi, février 26, 2021

Les Bourses européennes ont fini en hausse, Wall Street en hausse

Dans la même catégorie

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

Les Bourses européennes ont terminé la semaine en baisse avec les craintes sur l’inflation

Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, la récente envolée des rendements obligataires, déclenchée par les inquiétudes concernant...

Zone euro: Les prêts aux entreprises ralentissent avec le retour de la récession

Les prêts aux entreprises de la zone euro ont ralenti le mois dernier, alors que le flux de nouveaux...

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

Les Bourses européennes ont fini en hausse lundi, profitant de la tendance positive à Wall Street et d’un bon indicateur chinois pour effacer une partie des lourdes pertes de la semaine dernière.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 2,4% à 4.843,27 points. Le Footsie britannique a pris 1,75% et le Dax allemand a gagné 3,22%.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 2,75%, le FTSEurofirst 300 de 2,3% et le Stoxx 600 de 2,22%.

Ce dernier a terminé vendredi sur une baisse de 3,6% sur l’ensemble de la semaine, sa plus mauvaise performance depuis mi-juin, et le CAC 40 sur un repli de près de 5%.

Le rebond est tiré par des achats à bon compte sur les valeurs cycliques, notamment les bancaires qui avaient souffert du regain d’inquiétude sur la reprise économique, et par l’annonce d’un quatrième mois consécutif de croissance des profits des sociétés industrielles chinoises.

Les indices de la Bourse de New York étaient dans le vert à l’heure de la clôture en Europe: le Dow Jones gagnait 1,81%, le Standard & Poor’s 500 1,55% et le Nasdaq Composite 1,39%.

“Le rallye des actions sera probablement de courte durée, car les investisseurs seront confrontés à plus d’incertitude et de volatilité en raison du programme chargé de cette semaine”, a déclaré toutefois Pierre Veyret chez ActivTrades.

La journée de mardi sera marquée par le premier débat entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden pour le scrutin du 3 novembre.

Côté indicateurs, le rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis sera publié vendredi.

VALEURS EN EUROPE
Le rebond des marchés européens a profité à tous les secteurs, mais la hausse a été plus marquée pour l’indice Stoxx des banques qui a pris 5,63% après être tombé vendredi à un plus bas record.

Le compartiment automobile a gagné 3,71% et celui des transports et loisirs 2,59%

ArcelorMittal a bondi de 10,92%, la plus forte hausse d’un CAC 40 intégralement dans le vert, après l’annonce d’un accord de fusion de ses activités américaines avec Cleveland-Cliffs, le plus grand producteur américain de pellets de minerai de fer.

Genfit a gagné pour sa part 30,85% après la signature d’un accord exclusif avec l’américain Labcorp pour la commercialisation d’un nouveau test de dépistage de la NASH, une maladie du foie.

A la baisse, William Hill a reculé de 11,63%, l’opérateur américain de casinos Caesars Entertainment ayant annoncé être en négociations avec le bookmaker britannique en vue de son rachat pour 2,9 milliards de livres sterling (3,18 milliards d’euros).

CHANGES
Du côté des devises, le billet vert recule de 0,35% face à un panier de référence et l’euro (+0,22%) s’échange autour de 1,1656 dollar en attendant l’intervention de Christine Lagarde.,

La livre sterling a pris jusqu’à 1,4% en séance face au dollar, soutenue par l’espoir que Londres et Bruxelles parviennent à un accord sur leur future relation commerciale d’ici à la mi-octobre.

TAUX
Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans est inchangé à 0,661% et son équivalent allemand est également stable, à -0,527%.

PÉTROLE
Le marché pétrolier repart légèrement à la hausse mais les craintes sur l’évolution de la pandémie et par conséquent de la demande de brut pèsent sur les cours.

Le baril de Brent monte à 42,29 dollars (+0,88%) et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,55% à 40,5 dollars.

Articles récents

Les Bourses européennes ont terminé la semaine en baisse avec les craintes sur l’inflation

Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, la récente envolée des rendements obligataires, déclenchée par les inquiétudes concernant...

A lire également