lundi, septembre 21, 2020

Africa Investment Forum (AIF) : La BAD et la BERD signent un accord d’exécution d’un projet d’assainissement de 33 Communes en Tunisie de 150 millions d’euros

Dans la même catégorie

Arab Tunisian Bank- Un résultat net quasiment inchangé à 5,1 MDT au 30 juin 2020

Les états financiers semestriels de l'Arab Tunisian Bank arrêtés au 30 Juin 2020 font ressortir une hausse de 16,64%...

Tarek Cherif: «Le projet de loi relatif à l’intégration de l’économie parallèle ne comporte pas de mesures concrètes pour dynamiser l’économie»

Le projet de loi relatif à l'intégration de l'économie parallèle et à la lutte contre l'évasion fiscale, ne comporte...

MAC SA : « 2020, l’année de tous les défis pour les banques tunisiennes » et l’adoption des normes IFRS en 2021

L'intermédiaire en Bourse MAC S.A vient de publier une note sur les banques tunisiennes intitulée « 2020, l’année de...

OCDE: Le PIB mondial devrait diminuer de 4,5% en 2020, avant de se redresser pour augmenter de 5 % en 2021

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier son rapport portant sur « les perspectives économique...

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

Au deuxième jour de l’Africa Investment Forum (AIF) qui se déroulait à Johannesburg en Afrique du Sud, le président de la Banque africaine de développement Akinwumi Adesina et le président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement Suma Chakrabarti se sont entretenus, afin de discuter des nouvelles perspectives de coopération entre leurs deux institutions.

M. Suma s’est félicité des excellentes relations existantes entre les équipes pays des deux organisations. Elles sont le reflet des valeurs communes que partagent les deux institutions ainsi que de leurs complémentarités, ce, au plus grand bénéfice de leurs clients.

Autre temps fort de cette journée du 8 novembre 2018 de l’AIF : le Groupe de la Banque africaine de développement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ont procédé à la signature de l’Accord de mise en œuvre du Programme d’assainissement des petites communes de moins de 10 000 habitants en Tunisie.

Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord, et Janet Heckman, directrice générale de la partie méridionale et orientale à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, ont signé l’accord au nom de leurs institutions respectives. Étaient également présents à cette cérémonie de signature le ministre tunisien du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale Zied Ladhari, ainsi que la directrice générale adjointe pour l’Afrique du Nord de la Banque africaine de développement Yacine Fal, et le chef de bureau pour la Tunisie de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Antoine Sallé de Chou.

« Ce programme va permettre de pérenniser les ressources en eau et de développer des options d’adaptation au changement climatique », s’est félicité Mohamed El Azizi, au moment d’apposer sa signature. Et tous, une fois l’accord paraphé, de se féliciter par la formule consacrée en arabe : « Mabrouk ! ». « En signant cet accord aujourd’hui, à travers lequel la BERD délègue la mise en œuvre du projet à la BAD, nous célébrons la confiance mutuelle entre nos deux institutions » s’est réjouie à son tour Janet Heckman.

Ce programme d’assainissement, qui bénéficie d’un co-financement à part égales à concurrence de 150 millions d’euros, va permettre aux habitants des 33 petites communes concernées, réparties sur 19 des 24 gouvernorats que compte la Tunisie, de gagner en qualité de vie, grâce aux bienfaits enregistrés en termes d’hygiène, de santé, d’environnement et de développement économique.

Incluant un volet de renforcement des capacités en faveur de l’Office national de l’assainissement (ONAS) et des communes ciblées, le programme va ainsi aider la Tunisie à pérenniser la gestion de ses systèmes d’assainissement, et soutenir une participation accrue du secteur privé dans les infrastructures. Le programme participera à une nouvelle dynamique de développement et d’investissements, source d’emplois pour les jeunes des régions prioritaires.

Fruit d’une étroite collaboration entre les équipes des deux institutions, ce programme vient concrétiser la volonté des deux banques multilatérales de renforcer leur coopération en Afrique du Nord, notamment dans les domaines de l’agro-industrie, l’inclusion financière des PME, l’écosystème de l’entrepreneuriat, et les partenariats public-privé.

Ces trois dernières années, les deux organisations ont déjà travaillé ensemble pour cofinancer plusieurs projets : le complexe portuaire Nador West Med au Maroc, en 2015, ainsi que trois projets d’énergie solaire en Égypte liés au programme tarifaire de rachat d’énergie, en 2017. Le tout représentait 415 millions de dollars d’investissements.

Lancé à l’initiative de la Banque africaine de développement, l’Africa Investment Forum est le rendez-vous international des professionnels de l’investissement en Afrique – institutions de financement, décideurs, porteurs de projets et investisseurs. La première édition s’est tenue du 7 au 9 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d’Algérie

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, dimanche à Alger, la nomination de M. Rosthom Fadhli,...

Arab Tunisian Bank- Un résultat net quasiment inchangé à 5,1 MDT au 30 juin 2020

Les états financiers semestriels de l'Arab Tunisian Bank arrêtés au 30 Juin 2020 font ressortir une hausse de 16,64% de ses produits d'exploitation bancaires...

Tarek Cherif: «Le projet de loi relatif à l’intégration de l’économie parallèle ne comporte pas de mesures concrètes pour dynamiser l’économie»

Le projet de loi relatif à l'intégration de l'économie parallèle et à la lutte contre l'évasion fiscale, ne comporte pas de mesures concrètes, visant...

MAC SA : « 2020, l’année de tous les défis pour les banques tunisiennes » et l’adoption des normes IFRS en 2021

L'intermédiaire en Bourse MAC S.A vient de publier une note sur les banques tunisiennes intitulée « 2020, l’année de tous les défis pour les...

OCDE: Le PIB mondial devrait diminuer de 4,5% en 2020, avant de se redresser pour augmenter de 5 % en 2021

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier son rapport portant sur « les perspectives économique : Coronavirus, vivre dans l’incertitude...

Dans la même catégorie