jeudi, mars 4, 2021

Ministère de l’Energie: La production nationale de pétrole brut a baissé de 4% à fin mars 2020

Dans la même catégorie

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Nomination de Belgacem Tayaa au poste d’administrateur délégué de Tunisair

Le conseil d'administration de Tunisair a nommé Belgacem Tayaa au poste d'administrateur délégué de la compagnie aérienne nationale, selon...

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie passe à l’ère digitale avec le soutien de l’Ambassade de Suisse

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie fera peau neuve dans le cadre d’un projet...

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

La production nationale de pétrole brut a baissé de 4% à fin mars 2020, par rapport à fin mars 2019, se situant à 421 kt (kilotonnes), indique le Rapport sur la Conjoncture énergétique pour le premier trimestre de 2020 (version provisoire), qui vient d’être publié par le ministère de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique.

En effet, la production a continué d’enregistrer une baisse dans plusieurs champs, à savoir Ashtart (-18%), Adam (-24%), Cherouq (-26%), El Borma (-9%), Hasdrubal (-17%) et Ouedzar (-10%).

La moyenne journalière de la production de pétrole est passée de 38 mille barils/j à fin mars 2019 à 35,9 mille barils/j à fin mars 2020. Le rapport souligne, toutefois, que la production dans les différentes concessions continue à un rythme normal, en dépit de la baisse due au déclin naturel au niveau des principaux champs pétrolifères. Il précise qu’il n’y a pas eu de perturbations significatives de la production au cours de la période de confinement ; néanmoins, une suspension ou un report de forage ou de maintenance sur certains puits ont été enregistrés, ce qui va avoir des répercussions négatives sur la production dans les mois à venir.

Baisse de 13% des ressources en gaz naturel
Toujours selon le même rapport, les ressources en gaz naturel (production nationale + forfait fiscal) ont atteint 479 ktep (kilotonnes équivalent pétrole), à fin mars 2020, enregistrant ainsi une baisse de 13% par rapport à la même période de l’année précédente, suite à la baisse de la production de 6% et la chute du forfait fiscal sur le transit du gaz algérien de 34% à fin mars 2020, par rapport au même mois en 2019.

Le rapport du ministère explique « qu’une une baisse significative du forfait fiscal sur le passage du gaz algérien a été enregistré ces derniers mois. En effet, la pandémie qui a touché l’Europe, notamment l’Italie, a fortement impacté la demande d’énergie et par conséquent la quantité de gaz qui transite de l’Algérie vers l’Italie à travers la Tunisie. La plus faible quantité jamais atteinte auparavant a été enregistrée en cours du mois de mars 2020 «. Le ministère précise cependant qu’à cause des conditions exceptionnelles de confinement, certaines données sont provisoires, à savoir la production des hydrocarbures ainsi que la demande de gaz naturel, et qu’une version actualisée du rapport sera publiée dès que possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

A lire également