vendredi, février 26, 2021

Moez Chakchouk: Les travaux du RFR seront achevés d’ici fin décembre 2020

Dans la même catégorie

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

Les travaux d’installation du Réseau Ferroviaire Rapide (RFR), seront parachevés, d’ici fin décembre 2020 pour qu’il soit mis en exploitation effective, début du premier semestre 2021, après un retard de près de cinq ans, a annoncé, lundi, le ministre du Transport et de la logistique, Moez Chakchouk.

Le ministre, qui s’exprimait devant les parlementaires, lors d’une séance plénière, à l’ARP, consacrée au dialogue avec le gouvernement, a expliqué que ce retard est du à ‘annulation du contrat de réalisation, en 2017, et à la lenteur des procédures de relance d’un nouveau marché, outre les difficultés affrontées par la société Somatra, lors de lancement de travaux de ce projet.

Le département du Transport, a-t-il dit, est parvenu à surmonter toutes les difficultés, qui avaient entravé l’achèvement de ce projet, après avoir tenu plusieurs réunions avec les fournisseurs.

Chakchouk a annoncé, par la même occasion, que le ministère a programmé la mise en place de la zone logistique de la région «Jedaida», en tant que projet prioritaire qui sera inclu dans le plan de développement 2021-2025, ainsi que de 6 autres zones logistiques.

Il a fait savoir, en outre, que son département collabore avec d’autres intervenants, afin de constituer le patrimoine immobilier, et ce, en partenariat avec le secteur privé, dans le but d’éviter les difficultés qui entravent la réalisation de grands projets, tel le cas du RFR.

Articles récents

Les Bourses européennes ont terminé la semaine en baisse avec les craintes sur l’inflation

Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, la récente envolée des rendements obligataires, déclenchée par les inquiétudes concernant...

A lire également