Tunisie accueille plus de 2 millions de touristes algériens en 2018

Le nombre de touristes algériens en Tunisie atteindra les 2.2 millions avant la fin de l’année 2018, a annoncé le 11 août, le président du Syndicat National des Agences de Voyages Algériennes (SNAV) Saïd Boukhelifa.

Saïd Boukhelifa, qui a animé une conférence de presse, hier à Tunis, dans le cadre d’une visite de travail d’une délégation du SNAV et de journalistes algériens dans plusieurs zones touristiques du pays, a affirmé que « la Tunisie restera la destination phare et la plus attractive pour les algériens pour les vingt ans à venir ».

Selon le président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et de Tourisme (FTAV), Jabeur Ben Attouch, le nombre des touristes algériens ayant visité la Tunisie entre janvier et juillet 2018, « a augmenté de 17,7% par rapport à la même période en 2017 ».

Un taux si élevé, qui classe les algériens parmi les clients les plus importants du pays des jasmins. Ils constituent avec les russes et les français, « les marchés les plus importants en ce qui concerne le nombre de nuitées passées dans les hôtels tunisiens », a déclaré lors de cette même conférence, le président de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH), Khaled Fakhfakh.

La Tunisie, indétrônable top One des destinations touristiques pour les algériens

Outre son positionnement géographique (pays voisin), et ses prix très abordables notamment pour la classe moyenne algérienne, la Tunisie a arraché sa place de destination touristique première pour les algériens lors de la guerre civile, que traversait leur pays entre 1990-1999. En effet, la réduction des représentations diplomatiques en Algérie ainsi que les sévères restrictions imposées aux algériens pour l’octroi de visa, ont orienté un grand nombre d’algériens vers les frontières Este ouvertes et clémentes.

En 2014, une étude publiée par le ministère algérien du Tourisme et de l’Artisanat, confirme la Tunisie, comme première destination touristique des algériens, suivie du sud algérien, du Maroc, de la Turquie puis de l’Espagne.

Une année plus tard, une enquête réalisée par le quotidien algérien Liberté, démontre une concurrence rude entre les agences de voyages proposant des services très compétitifs pour les destinations désormais « tendances », auprès des algériens. Parmi ces destinations figurent en premier lieu la Tunisie, suivie de la Turquie, de l’Espagne, de la Grèce, et de la Malaisie.

Aout 2017, le magazine algérien Dziri, place encore la Tunisie à la tête du classement des destinations phares des vacanciers algériens, suivie de la Turquie et de l’Espagne.

Notons que le tourisme religieux tel que le Hadj (pèlerinage à la Mecque), et la Omra (petit pèlerinage très actif sur toute l’année), ne sont pas englobés dans cette liste des destinations touristiques.