mercredi, mars 3, 2021

Tunisie – France: Signature d’un accord de prêt de 350 millions d’euros

Dans la même catégorie

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Nomination de Belgacem Tayaa au poste d’administrateur délégué de Tunisair

Le conseil d'administration de Tunisair a nommé Belgacem Tayaa au poste d'administrateur délégué de la compagnie aérienne nationale, selon...

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie passe à l’ère digitale avec le soutien de l’Ambassade de Suisse

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie fera peau neuve dans le cadre d’un projet...

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

La Tunisie a signé, jeudi, deux accords de financement d’un montant de 350 millions d’euros (415 millions de dollars) pour soutenir le budget, financer les réformes économiques et améliorer l’approvisionnement en eau potable.

L’accord de prêt a été signé au siège du gouvernement à Tunis, en présence du chef du gouvernement Hichem El Mechichi, du ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Al Jarandy et son homologue français, Jean Yves Le Drian, selon un communiqué publié par la présidence du gouvernement tunisien.

Le président français Emmanuel Macron avait annoncé ce prêt, lors de sa rencontre avec le président tunisien Kais Saied, le 23 juin, à Paris.

En vertu de cet accord, le prêt sera déboursé en trois tranches, la première de 150 millions d’euros en 2020, la deuxième de 100 millions d’euros en 2021, et la troisième de 100 millions d’euros en 2022, par l’intermédiaire de l’Agence française de développement (AFD) (gouvernementale).

Une partie du prêt est allouée au soutien du budget de l’Etat afin d’appuyer ses efforts dans sa lutte contre la pandémie du Coronavirus et ses retombées. Une autre partie est destinée au financement des réformes économiques, tandis que le reste est consacré à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable dans le grand-Tunis.

L’économie tunisienne qui mise sur le tourisme, est confrontée à une crise sévère due à la pandémie du Coronavirus. Le gouvernement prévoit un déficit budgétaire équivalent de 14% du PIB en 2020.

En marge de la cérémonie de signature, les deux parties ont signé un document sur le financement des réformes économiques dans le cadre de la première tranche du prêt, en plus de trois autres documents relatifs au financement de projets d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable dans le grand-Tunis pour un montant total de 39 millions d’euros.

Articles récents

Allemagne: Hausse inattendue du chômage en février

Le taux de chômage en Allemagne a progressé en février pour la première depuis le mois de juin, contrairement...

A lire également