jeudi, février 25, 2021

Le CEPEX lance une étude sur la restructuration du Fonds de promotion des exportations (FOPRODEX)

Dans la même catégorie

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Une étude sur la restructuration du Fonds de promotion des exportations (FOPRODEX) a été lancée par le CEPEX, en réponse aux recommandations du programme de réforme institutionnel du CEPEX, financé par le 3ème projet de développement des exportations (PDE III).

Dans un communiqué publié, le CEPEX a indiqué que le mécanisme du FOPRODEX, créé depuis 1984 pour renforcer les exportations tunisiennes, n’est plus en mesure de s’adapter aux évolutions enregistrées au niveau des marchés mondiaux et du flux du commerce international, ainsi que pour répondre aux nouveaux besoins du tissu industriel et du service.

“Cette étude permettra à la Tunisie d’obtenir un mécanisme financier pérenne qui permet de contribuer avec efficacité à la croissance des exportations, à travers la diversification des secteurs d’exportation et des marchés étrangers, et la facilitation de l’accès aux marchés mondiaux à haute valeur ajoutée”, a expliqué le CEPEX dans son communiqué.

“Il s’agit également d’élargir le nombre des exportateurs, en assurant leur répartition géographique”.

Cette étude devra faire ressortir un nouveau mécanisme d’accompagnement plus fluide, qui permet de répondre aux ambitions et aux besoins des secteurs d’exportation, ainsi que des sociétés exportatrices tunisiennes.

De même, cette étude permettra de clarifier un régime de gouvernance relatif à ce mécanisme financier conformément à la nouvelle structuration organisationnelle du CEPEX, pour garantir plus de souplesse en termes de gestion, de prise de décision et d’évaluation.

De même, l’élaboration des cadres légaux nécessaires qui répondent aux exigences et aux objectifs du nouveau mécanisme figurera parmi les axes de cette étude.

Le FOPRODEX a été créé en vertu de la loi 84-84 du 31 décembre 1984, vise et à inciter les sociétés tunisiennes à se diriger vers des marchés extérieurs.

Ce mécanisme a permis de réaliser des objectifs de la stratégie de l’Etat, dont la préservation de la compétitivité des secteurs exportateurs, notamment l’agriculture, l’agroalimentaire, et l’accès aux marchés non traditionnels, tels que les marchés africains, de l’Amérique du Nord et des pays du Golfe.

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également