samedi, juillet 11, 2020

Algérie – PLFC 2020: une première coupe de 141 milliards de dinars du budget de fonctionnement

Dans la même catégorie

Libye : la BAD accorde une aide d’urgence d’un demi-million de dollars pour l’achat d’ÉPI destinés à la lutte contre le Covid-19

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 3 juin à Abidjan, l'octroi d'une subvention...

Banque Mondiale : L’activité économique de l’Afrique du Nord devrait se contracter de 4,2 % à cause du covid-19

L’activité économique dans la région de l'Afrique du Nord devrait se contracter de 4,2 % sous l’effet de la...

L’économie marocaine progresse de 4,6% au troisième trimestre 2020

L’économie marocaine aurait régressé de 13,8% au deuxième trimestre 2020, au lieu d’une hausse de 0,1% un trimestre plus...

Algérie : Près de 2 mds de dollars de produits alimentaires importés au 1er trimestre 2020

La facture d'importation des produits alimentaires en Algérie a atteint 1,93 milliard de dollars (usd) au 1er trimestre 2020...

Algérie : légère hausse des recettes douanières à plus de 270 mds DA au 1er trimestre 2020

Les recettes douanières de l'Algérie se sont établies à 270,35 milliards (mds) de dinars durant le 1er trimestre 2020,...

Une première coupe de 141 milliards Da a été convenue dans le cadre de la réduction du budget de fonctionnement de l’Etat dans le cadre du projet de loi de Finances 2020 (PLFC 2020), a indiqué mercredi à Alger, le directeur général du Budget, Faïd Abdelaziz.

Auditionné par la commission des Finances de l’APN, M. Abdelaziz a fait savoir qu’une première valeur de 141 milliards de dinars a pu être convenue pour être réduite, notamment auprès des différents départements ministériels.

« Les ministères ont fait des propositions pour la réalisation d’économies qui ont été retenues, et ce, sans pression afin de leur accorder toujours une marge de manœuvre au niveau de leurs activités », a précisé le DG du Budget.

Relevant la difficulté de compresser les dépenses de fonctionnement, M.Abdelaziz a fait savoir que 59% de cette masse monétaire est dédiée aux salaires.Selon lui, en ôtant le coût des transferts, des subventions et du dispositif pour l’emploi, le reste du budget de fonctionnement s’établit à près de 500 milliards Da.

« C’est au niveau des dépenses de fonctionnement des services qu’on peut faire le plus d’économies », a-t-il estimé.Par ailleurs, le premier responsable du Budget a rappelé que le PLFC2020 intervient dans un contexte particulier, notamment marqué par la baisse des cours du pétrole en plus des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire liée au covid-19.

Cela nécessite, selon lui, de revoir le niveau des dépenses publiques en les baissant pour maintenir les équilibres budgétaires du pays.Il a ainsi rappelé que le PLFC 2020 prévoit la baisse des dépenses budgétaires à 7.372,7 milliards de dinars contre 7.823,1 milliards de dinars dans la Loi de finances (LF) initiale.

Concernant le budget de fonctionnement, il se répartit entre 4.893,44 milliards Da entre la masse salariale à hauteur de 59 %, les transferts sociaux et les organes de soutien à l’emploi à hauteur de 24 %.

Les 17 % restants sont constitués de 2,4 % de contribution de l’Etat au profit de la pharmacie centrale, les hôpitaux, l’Institut Pasteur ainsi que pour les dispositions d’urgence orientées vers le secteur de la santé. Près de 4 % concernent les dépenses prévues du budget de fonctionnement de 2020.

De plus, 10,6 % est dédiée à couvrir les outils de gestion des services, les interventions publiques, la dette publique interne et l’activité internationale.Pour rappel, le gouvernement a décidé dans l’avant-projet de loi de finance complémentaire (LFC) pour l’exercice en cours, l’augmentation de 30 à 50% la réduction du budget de fonctionnement de l’Etat.

Articles récents

La Bourse de New York finit la semaine en hausse, les annonces de Gilead rassurent

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, soutenue par des annonces positives concernant le traitement développé...

Kais Saied annonce le passage à la deuxième phase de la réalisation du projet de la cité médicale à Kairouan

Le Chef de l'Etat, Kais Saied, a annoncé vendredi le passage à la deuxième phase du projet de réalisation d'une cité médicale à Kairouan...

APTBEF – Tunisia JOBS : 65% des entreprises ont besoin d’au moins 3 mois d’activité pour un retour à la normale

L’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) et Tunisia JOBS, programme américain de soutien à la création d’emplois dans le secteur...

Elyes Fakhfakh se réunit avec les principaux partenaires économiques internationaux de la Tunisie

Les grandes lignes du plan de sauvetage économique et les principales réformes sur lesquelles le gouvernement s'est engagé pour faire face aux défis posés...

Assurances Maghrebia : vers une introduction en Bourse

La Société Assurances Maghrebia S.A porte à la connaissance de ses actionnaires qu’ils sont convoqués en Assemblée Générale Ordinaire le mercredi 22 juillet 2020...

Dans la même catégorie