samedi, mai 30, 2020

L’Algérie a annoncé l’entrée en vigueur d’un accord de coopération agricole avec la Turquie

Dans la même catégorie

Covid-19: La BAD mobilise 264 millions d’euros pour soutenir le Maroc

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 27 mai à Abidjan, un financement de...

Algérie – PLFC 2020: une première coupe de 141 milliards de dinars du budget de fonctionnement

Une première coupe de 141 milliards Da a été convenue dans le cadre de la réduction du budget de...

Algérie – Aide aux entreprises impactées par le Covid19: mesures fiscales allégées

La Direction générale des impôts (DGI) a annoncé, dans un communiqué, la prolongation de ses mesures fiscales visant à...

Algérie – Réduction du budget de fonctionnement : la rigueur budgétaire face à la crise financière

Face à la crise financière engendrée par la forte chute des prix du pétrole et les effets de la...

Kamel Rezig – L’Algérie offre des opportunités d’investissement prometteuses pour les hommes d’affaires arabes

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a invité les hommes d’affaires arabes à venir investir en Algérie qui offre...

L’Algérie a annoncé l’entrée en vigueur d’un accord de coopération agricole avec la Turquie, signé entre les deux pays en 2018.

Le journal officiel de la République algérienne, publié vendredi, indique que le président algérien, Abdelmajid Tebboune, a approuvé la mise en vigueur de l’accord.

Il en ressort que Tebboune a signé un décret relatif au mémorandum d’accord de coopération entre les gouvernements algérien et turc, signé le 26 février 2018.

Ledit accord avait été signé par les ministres de l’Agriculture des deux pays, en marge de la visite du président turc, Recep Tayyip Erdogan, en Algérie en février 2018.

« La durée de l’accord est de 5 années renouvelable par tacite reconduction, si aucune partie n’exprime la volonté d’y mettre fin », ajoute le Journal officiel algérien.

Il précise, selon le premier article de l’accord, que « les deux parties collaborent sur la base des intérêts communs pour instaurer des canaux de coopération scientifique, technique et économique dans les domaines de l’Agriculture, du Développement rural et des Industries alimentaires ».

L’accord en question définit « les domaines de coopération en termes d’échange d’informations scientifiques et techniques ainsi que des résultats des recherches dans le domaine de l’agriculture dans les deux pays ».

Il implique également l’échange d’équipements et d’experts ainsi que l’organisation de sessions de formation et de rencontres pour l’échange d’informations relatives aux systèmes d’irrigation et aux équipements agricoles.

Suivant cet accord, un comité de pilotage et de coordination, composé de quatre membres de chaque pays, sera mis en place et se réunira une fois par an dans l’un ou l’autre des deux pays. Sa mission est d’élaborer les programmes d’activités et d’évaluer la coopération bilatérale ainsi que de faire des propositions aux hautes autorités.

L’Algérie est le premier partenaire commercial de la Turquie en Afrique, avec un volume d’échanges qui varie entre 3.5 et 4 milliards de dollars par an. Le volume des investissements turcs en Algérie dépasse le seuil de 3 milliards de dollars. Les deux pays ambitionnent de le porter à plus de 5 milliards de dollars.

Un pacte d’amitié stratégique relie l’Algérie et la Turquie depuis 2006.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

INS : Plus de 60% des ménages tunisiens ont été impactés par la pandemie du covid 19

Plus de 60% de ménages tunisiens déclarent avoir été impactés d'une manière ou d'une autre par le COVID-19, essentiellement...

L’agence de coopération internationale allemande (GIZ) réitère son soutien à la relance de l’économie tunisienne

L'agence de coopération internationale allemande (GIZ) réaffirme son soutien à la relance de l'économie tunisienne et du tissu économique, ainsi que son appui aux PME,...

Tunisie : Le gouvernement Fakhfakh sonne l’heure des grandes réformes

Avec un pré-bilan accablant de plus de 400 mille chômeurs et une croissance négative de 1,7% au terme du 1er trimestre 2020 sur fond de crise sanitaire, le gouvernement Fakhfakh est à la ramasse.

Tunisie – Indicateurs économiques : Contraction du déficit courant et consolidation des entrées nettes de capitaux extérieurs en 2019

Le secteur extérieur a évolué, au cours de l’année 2019, dans une conjoncture économique marquée par la faiblesse de la croissance économique suite à...

La Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH) : Les mesures au profit du secteur, mais elles aggravent l’endettement

La Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie (FTH) a souligné que les mesures annoncées au profit du secteur constituent une bouffée d'oxygène pour de nombreuses entreprises...

Dans la même catégorie