jeudi, janvier 21, 2021

Maghreb Leasing Algérie enregistre une croissance de 34% en 2017 par rapport à 2016

Par - MAHMOUD CHAAL

Dans la même catégorie

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Porsche Middle East and Africa signe son meilleur troisième trimestre sur ces 5 dernières années

Fort d’une solide croissance de 5 %, Porsche Middle East and Africa FZE (PME) n’a jamais réalisé un si...

Lors d’une rencontre organisée hier au siège d’Algex, le Directeur général du Maghreb Leasing Algérie (MLA) a annoncé son chiffre d’affaires estimé à 12 milliards dinars en 2017, soit une progression de 34% de croissance par rapport à 2016. Ce qui porte le chiffre d’affaires de MLA à 130 Mda (1,3 milliard dollars) depuis son installation en Algérie, en 2006.

« C’est dans les périodes de crise qu’on fait de bonnes affaires, au moment où toutes les entreprises et organismes adoptent de la prudence excessive, MLA s’est relancé à investir. Nous avons quatre (4) agences régionales à travers le pays et nous sommes passés à neuf (9). La 10e sera pour bientôt inaugurée à Constantine», annonce avec fierté Nafa Abrous, au commande depuis 2016 de cet organisme financier qui a décidé d’accompagner les entreprises algériennes à s’émanciper au niveau national mais aussi international. «Nous sommes prêts à aider les opérateurs pour trouver du financement auprès des banques même étrangères avec qui nous avons des relations de confiance. Nous recommandons et conseillons les patrons d’entreprises algériennes y compris ceux qui veulent exporter notamment sur notre continent, que ce soit en Côte d’ivoire, au Gabon, au Sénégal et partout ailleurs où nos opérateurs ont l’ambition de s’y installer», réitère Nafa Abrous qui dit comprendre parfaitement les entreprises algériennes ambitieuses.

Dans les questions réponses avec les opérateurs présents, notamment les adhérents à la Chambre de commerce d’Alger-Mezghena, que préside Mustapha Korichi, le PDG de MLA fait une annonce de taille. « Nous ne faisons jamais une hypothèque lorsque nous accordons un crédit-bail», souligne-t-il, précisant que la nouvelle stratégie de son établissement est de « financer une idée et non pas un projet écrit». Cette affirmation est en réalité un appel clair lancé en direction de start-uppeurs. Présent dans la salle, Djamel Rouane, un opérateur qui possède une entreprise de recyclage de pneus usés, revient sur son expérience. « Nous avons créé une entreprise de recyclage de pneus usés.

Nous exportons vers la Chine au moins 4 conteneurs par mois et nous allons encore exporter davantage à l’avenir avec la création d’usines dans chaque wilaya. Nous avons des problèmes pour l’acquisition de terrain faute de financement et nous avons sollicité Maghreb Leasing Algerie, mais notre dossier n’a pas été retenu par les services de MLA», se plaint-il, avant d’être stoppé par le premier responsable.

« Depuis 2016, MLA a changé de stratégie et de vision, désormais, nous finançons les porteur d’idées novatrices, de projets qui créent de la plus-value pour l’économie nationale, des projets ayant un potentiel dans la création d’emplois», réplique Nafa Abrous, qui invite son contradicteur à reprendre attache avec ladite société de leasing leader sur le marché algérien sans donner plus de détails.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

La Banque du Canada attend une amélioration après un premier trimestre difficile

L'arrivée des vaccins contre le COVID-19 et les soutiens monétaires et budgétaires permettent d'espérer une amélioration de la conjoncture...

Dans la même catégorie