mercredi, février 24, 2021

Klaas Knot – BCE: Il est encore possible de baisser le taux de dépot

Dans la même catégorie

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son...

Bourses européennes: Nouveau repli des actions, toujours des craintes sur l’inflation

Wall Street est attendue en baisse et les Bourses européennes reculent lundi à mi-séance, la hausse des rendements obligataires...

Les Bourses européennes: Fin de semaine positive pour les actions, les taux continuent de grimper

Les Bourses européennes ont bouclé en hausse vendredi une semaine marquée par le retour des craintes inflationnistes, des indicateurs...

Zone euro: La contraction du PIB révisée à 0,6% au quatrième trimestre

La contraction de l'économie de la zone euro a été légèrement plus faible qu'estimée initialement au quatrième trimestre, montre...

La Banque centrale européenne (BCE) a la possibilité de réduire davantage son taux de dépôt si cela est nécessaire pour améliorer les conditions de financement et atteindre son objectif d’inflation, a déclaré mercredi Klaas Knot, membre du conseil des gouverneurs.

« Il est encore possible de réduire les taux (…) Mais bien sûr, cela devrait être vu en conjonction avec notre orientation monétaire globale, déterminée par une multiplicité d’outils », a déclaré le gouverneur de la banque centrale des Pays-Bas dans une interview à Bloomberg TV.

Klaas Knot a déclaré que la BCE suivrait de près le récent renchérissement de l’euro afin d’en déterminer les effets sur les perspectives d’inflation.

« C’est l’un des facteurs que nous prenons en compte dans l’évaluation de l’évolution de l’inflation », a-t-il déclaré.

« Si elle devait menacer de faire dérailler notre objectif d’inflation, alors bien sûr nous aurions les outils disponibles pour contrer cela ».

Il s’est dit « prudemment optimiste » quant à la reprise économique en Europe cette année, la vaccination contre le COVID-19 devant laisser une plus grande place pour un rebond de l’activité économique au second semestre.

Les taux d’intérêt en zone euro vont rester durablement bas, a ajouté Klaas Knot, la faiblesse de la production limitant l’inflation. « Il faut voir comment cela va se passer, avant que nous puissions commencer à parler de normalisation des taux d’intérêt ».

La BCE a maintenu la semaine dernière le taux de la facilité de dépôt à -0,5%. Le taux de refinancement reste fixé à zéro.

Articles récents

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

A lire également