Les principales Bourses européennes dans le rouge, les taux et le dollar montent après la Fed

Les principales Bourses européennes évoluent en légère baisse jeudi dans la matinée tandis que le dollar et les taux grimpent après les annonces de la Réserve fédérale (Fed), qui a signalé qu’elle pourrait relever ses taux d’intérêt à un rythme plus rapide que prévu.

À Paris, l’indice CAC 40 abandonne 0,08% à 6.647,25 points vers 08h30 GMT, son repli étant freiné par la hausse des valeurs bancaires.

À Francfort, le Dax perd 0,17% et à Londres, le FTSE se replie de 0,43%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,27%, le FTSEurofirst 300 recule de 0,38% et le Stoxx 600 de de 0,36%.

Les nouvelles projections des responsables de la Fed en matière de taux d’intérêt, les « dot plots », montrent que la majorité d’entre eux prévoient désormais une première hausse des taux en 2023, contre 2024 auparavant, et qu’ils sont de plus en plus nombreux à voir les taux monter dès 2022.

Le président de la Fed Jerome Powell a également indiqué que les dirigeants de la Fed avaient commencé à « parler de parler » de la réduction progressive du montant des achats de titres, qui reste pour l’instant fixé à 120 milliards de dollars (99 milliards d’euros) par mois.

« Il semble bien que les membres du comité reconnaissent que les dynamiques actuelles pourraient générer une situation où les hausses des prix sont plus persistantes qu’envisagées jusqu’ici », commente Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche chez La Banque Postale AM, ajoutant que les dernières déclarations de la Fed ouvrent la voie un changement plus rapide que prévu de sa stratégie très accommodante.

TAUX

Le rendement des obligations du Trésor américain à dix ans évolue à 1,5651% après être monté brièvement jusqu’à 1,594% mercredi dans la foulée des annonces de la Fed, au plus haut depuis le 4 juin. Il évoluait à moins de 1,49% avant la publication du communiqué de politique monétaire de la banque centrale.

En Europe, les taux suivent la tendance avec une hausse de près de trois points de base pour le Bund allemand à dix ans qui revient à -0,168%, après avoir touché plus tôt en séance un plus haut depuis la fin mai.

Le rendement des emprunts d’Etat britanniques à dix ans grimpe de près de sept points de base, à 0,811% et celui de la dette italienne de même échéance avance de près de quatre points à 0,8247%.

CHANGES

Le dollar gagne encore 0,58%, au plus haut depuis près de deux mois face à un panier de devises de référence, après avoir déjà gagné 0,65% mercredi.

L’euro retombe ainsi à moins de 1,20 dollar.

De son côté, le franc suisse progresse de 0,5% face au dollar après que la banque centrale suisse a laissé jeudi sa politique monétaire inchangée tout en relevant ses prévisions d’inflation.

VALEURS

A Francfort, Curevac plonge de 41% après avoir annoncé que son candidat vaccin contre le COVID-19 était apparu efficace à seulement 47% lors de la dernière phase d’essais cliniques.

Le secteur financier profite de la remontée des rendements obligataires et de la perspective d’un relèvement plus prématuré que prévu des taux de la Fed. L’indice Stoxx des banques gagne 2,37%, de loin la plus forte hausse en Europe, et celui de l’assurance prend 0,94%.

A Paris, Société générale, BNP Paribas et Crédit Agricole signent les trois plus fortes hausse du CAC 40 avec des gains de l’ordre de 3%.

A l’inverse, le secteur de la « tech » souffre et perd 1,26%.

Le secteur des transports et loisirs avance de 0,46% alors que le gouvernement britannique envisage d’assouplir les restrictions de voyage pour les voyageurs ayant reçu un schéma vaccinal complet contre le COVID-19.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a reculé de 0,93%, dans le sillage de Wall Street et des annonces de la Fed.

Les Bourses chinoises ont pour leur part fini en hausse après trois séances consécutives de repli. L’indice composite de la Bourse de Shanghai a avancé de 0,21%.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices signalent une baisse jeudi, de l’ordre de 0,4% à 0,6%, après déjà une séance de repli la veille dans la foulée des annonces de la Fed.

L’indice Dow Jones s’est replié de 0,77%, à 34.033,67 points. Le S&P-500 a perdu 0,54%, à 4.223,76 points après avoir cédé jusqu’à 1% en séance.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,24% à 14.039,68 points.

PÉTROLE

Le renchérissement du dollar met sous pression les cours du brut mais le repli est limité par l’annonce d’une forte baisse des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les données du département de l’Energie.

Le baril de Brent abandonne 0,5% à 74,02 dollars et celui du brut léger américain recule de 0,47% à 71,81 dollars.

Articles récents

A lire également