BMW, épargné par la pénurie de puces, confirme ses perspectives pour 2021

BMW reste en bonne voie pour atteindre ses objectifs de bénéfices pour 2021 malgré la hausse des coûts des matières premières, a déclaré vendredi le constructeur automobile allemand, qui a largement été épargné par la pénurie de puces qui touche ses rivaux.

Le patron de Volkswagen, Herbert Diess, a déclaré jeudi que le premier constructeur automobile européen était en « mode crise » en raison de la pénurie de puces et l’américain Ford Motor Co a annoncé la semaine dernière que le manque de puces pourrait réduire de moitié sa production de véhicules au deuxième trimestre.

BMW est reconnu pour ses relations solides avec ses fournisseurs qui lui ont permis jusque là d’éviter les perturbations dans sa chaîne de production. À l’exception d’un arrêt temporaire de la production de la MINI au Royaume-Uni, le constructeur automobile n’a pas été affecté par la pénurie mondiale de puces.

Pour le premier trimestre, BMW a déjà fait état d’un bond de 370% de son bénéfice avant impôt, un résultat au-dessus des attentes.

Le constructeur automobile allemand a vu les ventes de ses modèles de véhicules électriques plus que doublé sur la période, au cours de laquelle il a également bénéficié de prix plus élevés et d’une forte demande en Chine.

Les ventes du groupe dans le pays ont ainsi presque doublé au premier trimestre par rapport à la même période l’an dernier.

Le rebond du marché automobile chinois depuis le second semestre de l’année dernière a permis à BMW et à ses homologues Volkswagen AG et Daimler AG d’afficher de solides bénéfices pour 2020, malgré la pandémie mondiale de coronavirus.

« Le premier trimestre montre que notre modèle commercial mondial est un succès, même en temps de crise », a déclaré Oliver Zipse, le président du directoire de BMW, dans un communiqué. « Nous restons sur la voie d’une croissance continue et rentable », a-t-il ajouté.

BMW a déclaré que ses résultats du premier trimestre avaient également été stimulés par la vente de véhicules précédemment loués, en particulier sur le marché américain.

Le constructeur automobile a dit qu’il comptait avoir deux millions de voitures entièrement électriques sur les routes d’ici 2025.

Le groupe s’attend également à ce que sa marge avant impôts pour ses activités automobiles se situe dans la partie supérieure de la fourchette de sa prévision comprise entre 6% et 8%.

Articles récents

A lire également