jeudi, février 25, 2021

La Commission européenne va approuver la fusion Fiat-PSA

Dans la même catégorie

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son...

Bourses européennes: Nouveau repli des actions, toujours des craintes sur l’inflation

Wall Street est attendue en baisse et les Bourses européennes reculent lundi à mi-séance, la hausse des rendements obligataires...

UADH : des procédures contre la tentative de résiliation du contrat par PSA

Le Conseil du marché financier porte à la connaissance des actionnaires de la société Uadh et du public qu’il...

La Commission européenne va autoriser le projet de fusion entre Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et PSA destiné à créer le quatrième constructeur automobile mondial, ont rapporté des sources proches du dossier, ajoutant qu’une décision pourrait intervenir avant la fin de l’année.

Le feu vert de Bruxelles permettra la création de Stellantis, du nom du nouvel ensemble formé par PSA et FCA qui doit permettre aux deux groupes de faire face au double défi de l’industrie automobile, le financement de véhicules propres et la baisse de la demande liée à la pandémie de coronavirus.

La fusion, réalisée entièrement en actions, permettra de réunir des marques telles que Fiat, Jeep, Dodge, Ram et Maserati avec celles de Peugeot, Opel et DS, tout en visant des réductions de coûts annuelles de 5 milliards d’euros, sans fermeture d’usines.

La Commission européenne et PSA n’ont pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires. FCA a refusé de commenter.

Afin de répondre aux inquiétudes de la Commission européenne sur leur mariage, FCA et PSA ont proposé des concessions. Des sources ont indiqué fin septembre à Reuters que PSA avait proposé de renforcer Toyota sur le segment des utilitaires.

Les deux constructeurs automobiles autoriseront également leurs concessionnaires dans certaines villes à réparer des véhicules de marques concurrentes.

Confrontés à la crise du coronavirus, Fiat et PSA ont dû amender le mois dernier leur projet de fusion dévoilé en décembre dernier afin de renforcer leur bilan face à la crise du coronavirus et préserver les équilibres élaborés avant la pandémie.

Les deux groupes espèrent finaliser leur rapprochement d’ici la fin du premier trimestre 2021.

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également