Samsung remanie sa direction et simplifie sa structure

Samsung Electronics va fusionner ses divisions d’appareils mobiles et d’électronique grand public et a entrepris de remanier sa direction pour simplifier sa structure et centrer ses efforts sur ses activités de semi-conducteurs, a annoncé mardi le groupe sud-coréen.

Deux codirecteurs généraux, au lieu de trois, dirigeront le géant technologique, qui se recentre sur ses coeurs d’activités que sont les puces et les appareils grand public – notamment les smartphones – pour favoriser sa prochaine phase de croissance et accroître sa compétitivité.

Numéro un mondial des smartphones par le nombre d’appareils vendus, grâce à son produit phare Galaxy, Samsung cherche à relancer la croissance de son pôle de téléphonie mobile, dont la contribution aux bénéfices s’est réduite à 21% au dernier trimestre, contre près de 70% à son apogée au début des années 2010.

Son activité de composants, qui inclut les puces, est devenue la plus rentable à la faveur de la demande pour le stockage de données et de la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

La nouvelle division englobant les appareils mobiles et l’électronique grand public va être dirigée par Han Jong-hee, promu vice-président et codirecteur général de Samsung Electronics. Il conservera par ailleurs ses fonctions de directeur de la division télévisions.

Kyung Kye-hyun, directeur général de Samsung Electro-Mechanics, est nommé codirecteur général de Samsung Electronics et va prendre la tête de la division des semi-conducteurs et composants électroniques.

Parmi les autres promotions notables, le vice-président Chung Hyun-ho va diriger un groupe de travail qui, selon les analystes, coordonnera la prise de décision au sein de Samsung Electronics et de ses filiales.

Cette vaste réorganisation, la première depuis 2017, s’inscrit dans le renouveau voulu par le conglomérat depuis la libération sur parole en août dernier de l’héritier et vice-président du groupe, Jay Y. Lee, condamné à deux ans et demi de prison pour corruption.

« Il se peut que l’exécution ou la prise de décision soient plus rapides », a déclaré Kim Sun-woo, analyste chez Meritz Securities.

L’action Samsung a pris 1,44% alors que l’indice Kospi de la Bourse de Séoul a affiché un gain de 0,62%.

Articles récents

A lire également