jeudi, janvier 21, 2021

La Banque mondiale déclare que la transformation numérique de l’économie des services peut entraîner une croissance au Moyen-Orient et en Afrique

Rabah Arezki, économiste en chef pour la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MNA) à la Banque mondiale traitera de ce sujet au Smart Cities Global Technology & Investment Summit 2018 qui se tiendra à Alger le 27 juin

Dans la même catégorie

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Porsche Middle East and Africa signe son meilleur troisième trimestre sur ces 5 dernières années

Fort d’une solide croissance de 5 %, Porsche Middle East and Africa FZE (PME) n’a jamais réalisé un si...

Selon la Banque mondiale, l’investissement dans la transformation numérique dans les principales villes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord peut débloquer un énorme potentiel pour que les économies de services favorisent la croissance et la création d’emplois dans toute la région.

« L’industrie des services, y compris via la transformation numérique, constitue une nouvelle source de croissance pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Ces régions se sont trop longtemps appuyées sur les dépenses publiques comme principal moteur de croissance », a déclaré Rabah Arezki, économiste en chef pour la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MNA) à la Banque mondiale.

Pour transformer la puissance des ondes externes de l’innovation technologique en sources internes de croissance et de création d’emplois, la région doit adapter plusieurs domaines clés, y compris ses systèmes Internet et de paiement, son cadre réglementaire, son système d’éducation, sa « capacité d’état tech » et l’architecture de financement pour les start-ups », a ajouté M. Arezki.

M. Arezki traitera de ce sujet dans son discours d’ouverture : « Une nouvelle économie pour la région MENA – comment l’économie des services et la transformation numérique peuvent produire de la croissance et créer des emplois dans la région » au Smart Cities Global Technology & Investment Summit 2018 (www.SmartCityAlgiers.com) qui se tiendra à Alger le 27 juin.

Le sommet et la conférence sur deux jours évalueront la façon dont la technologie peut transformer les économies régionales en apportant des investissements dans les villes intelligentes d’Afrique et du marché émergent. 150 intervenants internationaux et 4 000 délégués participeront à ce sommet, qui est organisé par Smart City Alger.

Les participants incluent des maires de villes internationales, des ministres, des responsables d’investissement dans les villes intelligentes, ainsi que des PDG et des DSI des secteurs de la technologie, des télécoms, de l’infrastructure, de l’énergie et de la sécurité, de même que d’autres secteurs essentiels au développement des villes intelligentes. 10 thèmes de sessions, avec des sessions plénières et des ouvertures visionnaires, ont été identifiés et se dérouleront tout au long du programme de deux jours qui inclut 50 sessions.

Les thèmes des sessions principales incluent :

  • Stratégies de ville intelligente pour les marchés émergents et développés
  • Stratégies de ville intelligente pour l’Afrique et le Moyen-Orient
  • Développement de villes durables et abordables
  • Création de plates-formes de technologies intelligentes et stimulation d’innovations
  • Modèles de mobilité et de transport pour les villes émergentes
  • Dynamisation de villes de collaboration, de partage et circulaires
  • Faire des villes plus sûres, plus intelligentes et plus saines
  • Tirer parti des modèles de diaspora et mobiliser les talents
  • Investissement et déploiement d’investissements dans l’infrastructure informatique
  • Tirer parti des données et des nouvelles technologies pour le développement des villes intelligentes

Le Smart Cities Global Summit 2018 se déroule à Alger les 27 et 28 juin, organisé par Smart City Alger et sous le patronage de son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne démocratique et populaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

La Banque du Canada attend une amélioration après un premier trimestre difficile

L'arrivée des vaccins contre le COVID-19 et les soutiens monétaires et budgétaires permettent d'espérer une amélioration de la conjoncture...

Dans la même catégorie