samedi, février 27, 2021

Libye : la BAD accorde une aide d’urgence d’un demi-million de dollars pour l’achat d’ÉPI destinés à la lutte contre le Covid-19

Dans la même catégorie

Afrique-Infrastructure : La Route transsaharienne reliant six pays africains dont la Tunisie bientôt achevée

Le projet de la Route transsaharienne reliant six pays africains à savoir l'Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger,...

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 3 juin à Abidjan, l’octroi d’une subvention de 480 000 dollars américains à la Libye pour l’achat d’équipements de protection individuelle (ÉPI), indispensables pour le traitement des cas d’infection au nouveau coronavirus.

La subvention de la Banque au titre du Fonds spécial de secours (FSS) contribuera au plan national d’intervention de la Libye face au Covid-19. Elle permettra de privilégier la prévention et le contrôle des infections, et de protéger les communautés, en particulier les personnes les plus vulnérables, notamment les agents de santé.

Cette subvention de 480 000 dollars est la première accordée depuis 2014 à ce pays d’Afrique du Nord dans le cadre du FSS. Elle a été approuvée à la suite d’une demande du gouvernement libyen et valide le travail de coordination entre les ministères des Finances et de la Santé du pays.

L’aide de la Banque portera sur la fourniture d’ÉPI destinés à être utilisés dans les unités de soins intensifs et dans le traitement des patients infectés. Les ÉPI, qui restent à acquérir, seront distribués dans les hôpitaux du pays assignés au traitement des patients infectés par le Covid-19.

Cette opération complétera les activités humanitaires actuellement menées par les agences des Nations unies et les organisations internationales pour limiter les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur la population libyenne. En conséquence, les mesures d’assistance de la Banque seront mises en place par les bureaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Libye.

L’Afrique du Nord est la région du continent qui enregistre le plus de cas de contamination. Au moins, 45 000 personnes ont été infectées et environ 1 500 sont décédées depuis l’émergence du virus sur le continent en mars dernier. Bien que le nombre d’infections signalées en Libye reste gérable (156 cas confirmés et 5 décès au 1er juin 2020), les services de santé du pays manquent de personnel, de médicaments et de matériel médical.

La pandémie de Covid-19 survient à un moment difficile pour l’économie libyenne, gravement touchée par une forte baisse de la production pétrolière, doublée d’une chute des cours du brut sur les marchés internationaux. Le pays est également confronté à des troubles sociaux et politiques, qui constituent une menace pour l’ensemble de la population.

L’aide apportée par la Banque africaine de développement vise à garantir que les secours et l’assistance nécessaires soient apportés à la population libyenne. Les interventions demeurent axées sur la prévention des infections chez les médecins, les infirmières et les agents de santé qui se trouvent en première ligne face à la pandémie et sont indispensables au succès des opérations de prévention et de contrôle menées.
Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également