Maroc : l’ACWA Power Khalladi réceptionne son parc éolien ayant couté 120 millions d’euros

L’entreprise ACWA Power Khalladi réceptionne la fin du mois de juin un parc éolien d’une capacité de production de 120 Mégawatts. Le fruit d’un financement essentiellement t de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ainsi qu’avec l’apport de la BMCE et le FTP. L’ACWA Power Khalladi, du secteur privée, est la première entreprise marocaine à avoir bénéficié d’un financement de la BERD sur le sol du Royaume. Un financement estimé à 120 millions d’euros.

En effet, un prêt de 120 millions d’euros avait été accordé en 2015 par la BERD, la Banque Marocaine du Commerce Extérieur (BMCE) et le Fonds des Technologies Propres (FTP) à la société porteuse du projet, ACWA Power Khalladi, qui n’a bénéficié d’aucune subvention de l’État. Cette somme a été consacrée à la conception et à la construction du parc éolien, qui a commencé à produire de l’électricité en décembre 2017. Il est désormais totalement opérationnel.

De ce parc éolien, on attend une série de retombées. Il s’agit entre autre de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (CO2) de plus de 200 000 tonnes par an.

Le parc éolien de Khalladi est l’un des premiers projets privés de production d’énergie renouvelable mis en place au Maroc aux termes d’une législation qui permet aux producteurs privés de vendre directement de l’électricité aux clients raccordés sur le réseau haute et moyenne tension (essentiellement des entreprises industrielles). Composé de 40 turbines éoliennes d’une capacité totale de 120 MW, le parc produira environ 380 GWh par an, qui seront vendus à de grosses structures industrielles.

« Pour nous permettre de nous acquitter de la mission qui est la nôtre de fournir une énergie renouvelable, au coût le plus bas possible, aux industriels et aux habitants du Royaume du Maroc, tout en apportant de la valeur au développement socio-économique du pays et des communautés auprès desquelles nos installations sont implantées, en insistant sur le contenu local et la création d’emplois sur place, nous avons besoin de partenaires financiers comme la BERD, qui ne se contentent pas d’apporter de l’argent, mais qui partagent également nos idéaux », a souligné ce vendredi Paddy Padmanathan, le président-directeur général d’ACWA Power qui se dit fiers que la BERD ait choisi ce projet pour sa première incursion dans le secteur de l’énergie renouvelable au Maroc.

Pour sa part, « nous sommes très heureux d’avoir participé au financement du parc éolien de Khalladi », a déclaré Harry Boyd-Carpenter, en charge de l’Électricité et de l’Énergie au sein de la BERD.

La BERD est présente au Maroc depuis 2012. Elle a déjà investi dans ce pays 1,5 milliard d’euros, dans 36 projets, auxquels il faut ajouter plus de 250 millions de lignes de crédit accordées à des banques locales au titre de l’aide aux échanges commerciaux.

La Banque, créée en 1991 dans le sillage de la chute du mur de Berlin, est très active en Europe centrale et orientale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici