samedi, février 27, 2021

Liban face à la crise: le FMI au secours du Gouvernement Libanais

Dans la même catégorie

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

CRN (R) nomme Trend Micro parmi les Entreprises Cloud les plus innovantes pour l’année 2021

Trend Micro Incorporated (TYO: 4704; TSE: 4704), le leader de la sécurité dans le cloud, a annoncé aujourd'hui avoir...

Ihssan Abdel-Jabbar: L’Irak conclut un accord avec Total pour de grands projets

L'Irak a conclu un protocole d'accord avec Total pour mettre en œuvre des projets grands et prometteurs sur son...

Emirates promouvoit le message « Dubai is Open » au monde entier avec une campagne à plusieurs millions de dollars.

Dubaï est ouverte aux affaires et au tourisme, et Emirates désire que le monde entier le sache. Tout au...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Le Fonds monétaire international (FMI) a exhorté lundi les autorités libanaises à s’unir autour du plan de sauvetage élaboré par le gouvernement, soulignant que les dissensions internes ne font que retarder la reprise, alors que le pays traverse une grave crise économique et sociale.

L’effondrement depuis octobre dernier de la monnaie libanaise a provoqué une crise économique qui a alimenté un mouvement de contestation et de remise en cause des élites, accusées de corruption.

Le Liban sollicite depuis le mois de mai une aide du FMI sur la base d’un plan de sauvetage mis au point par le gouvernement, mais des dissensions internes persistent, notamment en ce qui concerne les pertes à faire assumer au secteur financier et les moyens de les couvrir.

“Il est très important que les autorités s’unissent autour du plan du gouvernement. De notre côté, nous sommes prêts à travailler avec les autorités pour améliorer le plan là où c’est nécessaire”, a déclaré Athanasios Arvanitis, directeur adjoint du FMI pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale.

Le ministre libanais des Finances, Ghazi Wazni, a déclaré la semaine dernière que les pourparlers étaient en suspens dans l’attente de la mise en oeuvre des réformes économiques et d’un accord sur les pertes à faire supporter au secteur financier.

S’exprimant lors d’une conférence de presse en ligne, Athanasios Arvanitis a souligné que cette pause ne faisait que grever les perspectives économiques du Liban.

“Nous craignons en outre que les tentatives pour réduire le montant des pertes et pour reporter à plus tard les décisions difficiles ne fassent qu’augmenter le coût de la crise en retardant la reprise”, a-t-il déclaré.

Alain Bifani, directeur général du ministère des Finances et chargé négocier avec le FMI, a démissionné le mois dernier, estimant que des intérêts particuliers étaient en oeuvre pour faire échouer le plan du gouvernement.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également