dimanche, octobre 25, 2020

entreprises industrielles tunisienne

La FTTH refuse que les opérateurs de commerce extérieur soient les otages du conflit

Suite à la totale paralysie de l’activité au sein du Port de Rades enregistré les 30 et 31 mars dernier en raison d’un mouvement de grève observé par le syndicat de base du port de Rades de la Société tunisienne d’acconnage et de manutention (STAM) qui réclame une augmentation des salaires qui ne pourrait être satisfaite qu’à la faveur d’une augmentation des tarifs des prestations fournies par la STAM dans les différents ports du pays.
- Advertisement -

Latest News

USA: Possible enquête antitrust contre Facebook, selon le Washington Post

Facebook pourrait faire face à des accusations d’antitrust aux États-Unis dès novembre, a rapporté vendredi le Washington Post, citant...
- Advertisement -

Le gouverneur de la BPC, Yi Gang: La Chine cherchera à améliorer la flexibilité du yuan

La Chine cherchera à améliorer la flexibilité du yuan, et réduira les restrictions sur son utilisation transfrontalière, a déclaré samedi le gouverneur de la...

Le gouvernement italien oppose son veto à un accord entre Fastweb et Huawei

Le gouvernement italien s’est opposé à la conclusion d’un accord entre le groupe de télécommunications Fastweb et le chinois Huawei sur la vente de...

Les Bourses européennes terminent en hausse, les résultats en soutien

Les Bourses européennes ont fini en hausse vendredi, soutenues par plusieurs bons résultats d’entreprises, bien que les incertitudes liées à la pandémie de coronavirus...

La Bourse de New York finit la semaine sans tendance et dans l’incertitude

La Bourse de New York a fini sans grande tendance vendredi, les prises d’initiatives ayant été limitées par l’absence d’avancées dans les négociations sur...