samedi, octobre 31, 2020

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Dans la même catégorie

L’Europe boursière résiste malgré le recul de Wall Street

Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi une séance hésitante, entre la hausse des valeurs du...

France: La dette publique va atteindre près de 120% du PIB

Les nouvelles dépenses engagées par le gouvernement pour soutenir les entreprises et les commerces touchés par le confinement en...

France – Bruno Le Maire : Le PIB va se contracter de 11% en 2020

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré vendredi que le gouvernement prévoyait désormais une...

L’économie allemande a enregistré une croissance record de 8,2% du PIB au troisième trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) de l’Allemagne a enregistré une croissance record de 8,2% au troisième trimestre, la première...

Les principales Bourses européennes recule, la prudence domine encore

Les principales Bourses européennes évoluent en baisse vendredi dans les premiers échanges, la tendance générale restant à la prudence...

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz qui prévoit une nouvelle dette nette de 96,2 milliards d’euros pour financer la lutte contre les effets de la pandémie de coronavirus, a-t-on appris auprès d’un responsable gouvernemental.

Le montant de cet endettement supplémentaire est le deuxième le plus élevé pour l’Allemagne depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Pour cette année, le gouvernement fédéral a déjà emprunté quelque 218 milliards d’euros.

Le projet de budget, le dernier avant les prochaines élections législatives prévues pour septembre 2021, illustre la volonté du social-démocrate Olaf Scholz d’éloigner l’Allemagne de son image de champion européen de l’austérité.

Il nécessitera que l’Allemagne suspende en 2021, comme elle l’a fait pour cette année, la règle constitutionnelle qui interdit en principe au gouvernement fédéral d’emprunter plus de 0,35% de son produit intérieur brut.

La première puissance économique européenne envisage en revanche de resserrer son “frein à l’endettement” à partir de 2022.

Dans sa trajectoire budgétaire actuelle, le gouvernement prévoit un endettement net de 10,5 milliards en 2022, de 6,7 milliards en 2023 et de 5,2 milliards en 2024.

Articles récents

Chine: L’activité industrielle progresse légèrement en octobre

L’activité industrielle chinoise a augmenté à un rythme légèrement plus lent en octobre, mais a été supérieure aux attentes...

Wall Street : la bourse de New York a fini dans le rouge, la tech déçoit, le coronavirus inquiète

Wall Street a fini dans le rouge vendredi en raison des annonces jugées décevantes des géants de la technologie auxquelles s’ajoutent un nombre record...

USA: Les dépenses des ménages augmentent plus que prévu en septembre

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en septembre mais elles pourraient ralentir au quatrième trimestre en raison...

L’Europe boursière résiste malgré le recul de Wall Street

Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi une séance hésitante, entre la hausse des valeurs du secteur de l’énergie et des...

France: La dette publique va atteindre près de 120% du PIB

Les nouvelles dépenses engagées par le gouvernement pour soutenir les entreprises et les commerces touchés par le confinement en vigueur depuis vendredi en France...

Dans la même catégorie