Les principales Bourses européennes reprennent des couleurs

Les principales Bourses européennes repartent mercredi en début de séance après leur repli de la veille lié à des prises de bénéfices, portées par des résultats bien accueillis, notamment ceux de Stellantis à Paris.

À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,67% à 6.293,38 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,09% et à Londres, le FTSE s’octroie 0,63%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1%, le FTSEurofirst 300 de 0,89% et le Stoxx 600 de 0,96%.

Les Bourses européennes ont subi, à l’instar de Wall Street, des prises de bénéfices mardi en l’absence de nouveau catalyseur, la plupart des bonnes nouvelles étant déjà intégrée dans les cours.

Les grandes valeurs technologiques américaines ont été particulièrement concernées par ces prises de profits mais les futures sur les indices américains signalent une ouverture positive ce mercredi, de 0,2% à 0,3%.

Les investisseurs seront attentifs au cours de la séance à la publication des indices PMI et ISM définitifs en Europe et aux Etats-Unis pour le mois d’avril, ainsi qu’à l’enquête ADP sur l’emploi privé américain, qui devancera la publication, vendredi, du rapport mensuel officiel.

VALEURS EN EUROPE
La plupart des indices sectoriels sont dans le vert en début de séance avec des progressions marquées pour les compartiments cycliques comme les ressources de base (+2,16%) et les transports (+1,48%) mais également un rebond des valeurs technologiques (+1,56%).

Stellantis gagne 1,02% dans les premiers échanges après avoir fait état d’une hausse de 14% de son chiffre d’affaires proforma au premier trimestre, la demande pour ses modèles les plus rentables en Europe et sur le continent américain ayant éclipsé l’impact de la pénurie de puces et de l’épidémie de coronavirus.

BNP Paribas gagne 2,49% après un relèvement de recommandation par Berenberg, qui passe de « vendre » à « conserver » sur la valeur.

Il s’agit de la plus forte hausse d’un CAC 40 presque entièrement dans le vert, avec également les progressions d’ArcelorMittal (+1,84%) et de Safran (+1,9%).

Contre la tendance, Alstom cède 0,70% après l’annonce par le canadien Bombardier de la vente de sa participation de 3,1% dans le groupe français.

A WALL STREET
Le segment de la technologie a perdu 1,89% mardi, avec des reculs de 3,5% pour Apple ou de 2,2% pour Amazon, ce qui a pesé sur le Nasdaq qui a clôturé en repli de 1,88%.

Le S&P-500 a perdu 0,66%, à 4.165,05 points mais l’indice Dow Jones a résisté et grappillé 0,06%, à 34.133,03 points.

EN ASIE
L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) avance de 0,1% dans des volumes toujours limités par la fermeture des marchés au Japon, en Chine et en Corée du Sud.

TAUX
Le rendement des Treasuries à dix ans s’équilibre autour de 1,6% après son mouvement de repli des trois derniers jours qui n’a pas été perturbé par les propos tenus mardi par la secrétaire au Trésor, Janet Yellen.

Cette dernière a laissé entendre qu’il pourrait être nécessaire pour la banque centrale américaine de relever ses taux d’intérêt pour éviter une surchauffe de l’économie à mesure que les programmes d’investissement prévus par l’administration Biden sont mis en œuvre.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans prend près de deux points de base, autour de -0,22%.

CHANGES
Le dollar tente de conserver ses gains de la veille alimentés par les propos de Janet Yellen et le mouvement de vente sur les valeurs technologiques.

Le billet vert progresse légèrement face à un panier de devises de référence et l’euro retombe sous le seuil de 1,20 dollar.

PÉTROLE
Les cours du brut poursuivent leur progression après l’annonce par American Petroleum Institute (API) d’une baisse plus forte que prévu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis.

Le baril de Brent avance de 0,7% à 69,36 dollars et le brut léger américain gagne 0,6% à 66,10 dollars.

Articles récents

A lire également