samedi, août 15, 2020

Saxo Bank : La BCE devrait rester en alerte dans les mois à venir

Dans la même catégorie

Zone euro: La contraction record de l’économie confirmée à 12,1% au T2

L’économie dans la zone euro a subi un plongeon sans précédent au cours du deuxième trimestre en raison des...

Bourses européennes : Les craintes pour l’économie font plonger les actions en Europe

Les Bourses européennes ont fortement reculé vendredi dans un climat d’aversion au risque entretenu par les doutes sur les...

Bourses européennes: Pause sur les actions européennes après quatre jours de hausse

Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi malgré la bonne nouvelle des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, les...

Le rebond de la production industrielle en zone euro déçoit

Le rebond de la production industrielle dans la zone euro en juin est ressorti inférieur aux attentes pour le...

L’économie britannique se contracte de plus de 20% au T2

L’économie britannique a subi au deuxième trimestre une contraction record de 20,4% sous les effets de la crise du...

La Banque centrale européenne (BCE) ne devrait pas modifier sa politique à l’issue de sa réunion monétaire de jeudi mais restera en alerte au cours des prochains mois pour faire face aux risques économiques majeurs qui continuent de planer sur la zone euro, dit-on chez Saxo Bank.

La réunion de cette semaine devrait être dominée par des discussions techniques au sein du Conseil des gouverneurs sur l’avenir du programme de rachat d’actifs de l’institut d’émission, estime Christopher Dembik, responsable de l’analyse macroéconomique pour la banque danoise, dans une note publiée lundi.²²

Les décideurs de la BCE pourraient notamment aborder le ralentissement probable du rythme des rachats au cours de l’été et envisager une plus grande flexibilité concernant les paramètres ou programme d’achat de titres du secteur public (Public Sector Purchase Program, PSPP), selon lui.

La revue stratégique annoncée par la présidente de l’institution de Francfort, Christine Lagarde, devrait également figurer au menu des débats, avec notamment de possibles échanges sur le rôle de la BCE dans la lutte contre le changement climatique, lit-on dans la note.

“Enfin, la BCE devrait rester en alerte dans les prochains mois, alors que la deuxième vague économique du COVID-19, caractérisée par des restructurations d’entreprises et des faillites, est sur le point de frapper la zone euro et de fragiliser le secteur bancaire”, écrit Christopher Dembik.

Face à ces risques, un renforcement du programme d’achats d’urgence pandémique (PEPP) parait inévitable au second semestre, selon lui.

Articles récents

La Tunisie, 2ème en Afrique et 62ème mondial en termes d’atteinte des ODD

Le ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Slim Azzabi, a fait savoir que la Tunisie...

La BCT informe que la date limite pour la réception des offres est prorogée au 1er septembre 2020

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) porte à la connaissance des intéressés par l’appel d’offres national n°2020/09 relatif à la mise à niveau de...

Zone euro: La contraction record de l’économie confirmée à 12,1% au T2

L’économie dans la zone euro a subi un plongeon sans précédent au cours du deuxième trimestre en raison des mesures adoptées pour freiner la...

USA: Le rebond des ventes au détail ralentit en juillet

Le rebond des ventes au détail aux Etats-Unis a perdu de l’élan en juillet, une tendance qui pourrait se prolonger avec la recrudescence des...

Chine: La production industrielle en hausse de 4.8% en juillet

La production industrielle en Chine a progressé en juillet pour le quatrième mois consécutif, montrent des données officielles publiées vendredi, mais la hausse a...

Dans la même catégorie