lundi, mars 1, 2021

Pétrole: l’Opep un peu plus pessimiste pour la demande

Dans la même catégorie

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

La pandémie de Covid-19 rend l’exercice de prévision économique particulièrement difficile, et ce, pour deux raisons au moins

Tout d’abord, la qualité des prévisions – soit l’erreur de prévision observée – dépend très fortement des hypothèses relatives...

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

La demande mondiale de pétrole va baisser cette année plus nettement que ce qui prévu jusqu’à présent en raison de la pandémie de coronavirus et elle remontera moins rapidement l’an prochain, a annoncé lundi l’Opep.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de prévu que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

Elle a aussi revu en baisse sa prévision 2021 et table désormais sur un rebond de 6,62 millions de bpj, soit 370.000 bpj de moins qu’estimé en août.

« Les risques restent élevés et orientés à la baisse, en raison particulièrement de l’évolution des cas d’infection COVID-19 comme des possibles traitements », explique l’Opep à propos des perspectives pour 2021.

« Le recours accru au télétravail et aux réunions à distance devrait empêcher les carburants de transport de revenir totalement à leurs niveaux de 2019 », ajoute le rapport.

Le document précise que la production de l’Opep a augmenté de 760.000 bpj en août à 24,05 millions de bpj.

Articles récents

Zone-euro: pic de trois ans pour la croissance manufacturière en février

La croissance de l'activité manufacturière dans la zone euro a atteint un pic de trois ans en février grâce...

A lire également