mercredi, septembre 30, 2020

Sortie de la Tunisie de la liste grise: elle risque de se voir blacklistée selon l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises

Dans la même catégorie

CCITJ : « Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie »

Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie en dépit des difficultés, a indiqué à l’Agence TAP, le...

FIPA-Tunisia, la Harvard Foreign Policy Initiative et la Tunis Business School signent un accord de Partenariat

Dans le cadre des actions de diversification des sources d'IDE et de l'ouverture sur de nouveaux pays d'origine des...

La Tunisie participe en Chine à plusieurs salons économiques internationaux spécialisés

Représentée par son ambassade en Chine, la Tunisie a participé, récemment, à plusieurs salons économiques spécialisés tenus dans ce...

Advans Tunisie lance son programme d’accompagnement post-covid

Advans Tunisie, une institution de microfinance qui soutient les entrepreneurs et les agriculteurs tunisiens avec des crédits adaptés à...

La BH BANK lance son Centre de Développement des Compétences « BH Academy » : Un acquis et des ambitions

La BH Bank vient d’inaugurer son centre de Développement des Compétences « BH Academy» lors d’une cérémonie présidée par...

Quelques jours après la sortie de la Tunisie de la liste grise, l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises (IACE) tire la sonnette d’alarme sur le risque de voir la Tunisie de nouveau « blacklistée », si l’amendement de certaines lois n’est pas adopté, selon son communiqué publié vendredi.

Pour l’IACE, qui se présente en tant que « think tank économique », ce retrait progressif des juridictions non-coopératives en matière de fiscalité des entreprises, constitue « une très bonne nouvelle qui permettra de baisser le niveau de contrôle des transactions internationales avec le pays », mais la vigilance demeure « de rigueur ».

Selon l’institut « le risque de voir la Tunisie de nouveau sur une nouvelle liste noire voire de rester dans la liste relative aux paradis fiscaux et aux pays exposés au blanchiment d’argent n’est pas à écarter » en l’absence de l’amendement de certaines lois à l’instar de la loi des finances 2019. Il s’agit précisément, « de l’Article 33 de la loi des finances 2019, relatif à la levée du secret professionnel pour les professions libérales, un article décrié par l’ordre des avocats et autres ordres professionnels » notamment, les experts comptables.

« Ainsi et afin d’éviter de tomber dans une nouvelle liste noire, il est impératif de se mettre aux normes de l’UE et en particulier celles relatives à la levée du secret professionnel, d’autant plus que l’UE est catégorique » quant à l’adoption de la levée du secret professionnel pour les avocats »d’après l’Institut.

L’IACE a également, estimé « que le chemin est encore long pour la Tunisie » appelant le gouvernement  » à trouver rapidement un terrain d’entente avec les avocats …pour se conformer aux normes internationales ».

« l’Adoption des lois n’est, en soi, pas suffisante, leur application effective reste une condition sinéquanone pour ne plus figurer à l’avenir dans cette liste noire », a conclu encore l’institut dans son communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Les Bourses européennes prudentes après le choc Trump-Biden

Les principales Bourses européennes évoluent sans tendance claire mercredi en début de séance, les investisseurs réagissant avec prudence à...

CCITJ : « Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie »

Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie en dépit des difficultés, a indiqué à l’Agence TAP, le président de la Chambre de...

FIPA-Tunisia, la Harvard Foreign Policy Initiative et la Tunis Business School signent un accord de Partenariat

Dans le cadre des actions de diversification des sources d'IDE et de l'ouverture sur de nouveaux pays d'origine des investissements extérieurs, FIPA Tunisia a...

La Bourse de New York en pause avant le premier débat Trump-Biden

La Bourse de New York a ouvert quasiment à l’équilibre mardi, les investisseurs préférant rester prudents quelques heures avant le premier débat entre Donald...

USA – Robert Kaplan: Des taux d’intérêt à zéro ont un coût

La banque centrale américaine devrait maintenir ses taux à quasiment zéro jusqu’à ce que l’économie soit de nouveau sur la bonne voie, probablement d’ici...

Dans la même catégorie