Ericsson conclut un accord avec Samsung pour régler un litige sur des brevets

Ericsson a annoncé vendredi avoir conclu un accord pluriannuel mondial avec Samsung sur les licences de brevets, mettant ainsi fin à un différend entre les deux groupes qui avait notamment affecté le chiffre d’affaires de l’équipementier suédois au premier trimestre.

Ni le montant ni la durée de l’accord, qui porte sur des brevets relatifs aux technologies mobiles, n’ont été précisés. Ericsson a dit en revanche s’attendre désormais à ce que les revenus issus des licences de ses brevets représentent entre deux milliards (196,3 millions d’euros) et 2,5 milliards de couronnes au deuxième trimestre de son exercice fiscal.

Le conflit sur les brevets a commencé en décembre et son règlement met fin à toutes les poursuites en cours engagées par les deux groupes dans plusieurs pays. Le précédent litige entre Samsung et Ericsson remontait à 2012 et il avait fallu à l’époque deux ans pour parvenir à un accord.

Le nouvel accord de licences croisées porte sur les ventes réalisées dans les infrastructures réseau et les smartphones depuis le 1er janvier 2021, a indiqué Ericsson dans un communiqué.

L’équipementier télécoms suédois, qui dispose d’un portefeuille de plus de 57.000 brevets, investit chaque année environ 40 milliards de couronnes dans la recherche.

Son concurrent, Nokia, également détenteur d’un grand portefeuille de brevets, est également parvenu à un accord avec Samsung cette année.

Au premier trimestre, les revenus tirés par Ericsson des licences de brevets ont chuté à 0,8 milliard de couronnes contre 2,5 milliards de couronnes un an plus tôt. Ce segment représente environ un tiers du bénéfice d’exploitation du groupe.

Ericsson s’attend à ce que ce segment continue de pâtir des problèmes liés notamment au renouvellement des licences et à la transition vers la cinquième génération de téléphonie mobile (5G).

Le groupe suédois a également un litige en cours avec l’opérateur télécoms néerlandais KPN qui a déposé le mois dernier une plainte à son encontre pour violation de brevet devant une juridiction au Texas.

Articles récents

A lire également