lundi, janvier 18, 2021

Google suspend l’application Parler, Apple lui donne un avertissement

Dans la même catégorie

Samsung – La gamme Galaxy S21 5G: sublimer chaque instant, en photo comme en vidéo

Samsung dévoile aujourd’hui les Galaxy S21 5G, S21+ 5G et S21 Ultra 5G, trois smartphones qui allient les dernières...

BUSINESSMED: le « Business Country Desk », une plateforme de commerce et d’investissement destinée à stimuler la reprise économique Tunisienne et régionale

La présidente de BUSINESSMED et vice-présidente pour l'internationalisation de la Confindustria, Mme Barbara Beltrame Giacomello, a ouvert le webinaire...

YouTube suspend la chaîne de Trump pour violation de sa réglementation

YouTube a annoncé mardi avoir suspendu la chaîne de Donald Trump pour violation de ses conditions d'utilisation en raison...

Samsung Electronics lance les gammes 2021 Neo QLED, MICRO LED et Lifestyle TV

Samsung Electronics Co. a dévoilé aujourd'hui sa gamme d'écrans de télévision Neo QLED, MICRO LED et Lifestyle 2021 lors...

Twitter suspend le compte de Donald Trump de façon permanente

Twitter a annoncé vendredi avoir suspendu le compte de Donald Trump de façon permanente, craignant que les publications du...

Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé vendredi la suspension de l’application Parler de sa plateforme de téléchargement, citant comme raison pour sa décision des publications incitant à la violence.

La société a aussi demandé à l’application, populaire auprès des partisans de Donald Trump, de modérer son contenu.

Apple a de son côté donné 24 heures à Parler pour lui soumettre un plan de modération, soulignant que certains utilisateurs s’étaient servis l’application pour coordonner la prise d’assaut du Capitole à Washington mercredi.

Les utilisateurs américains de réseaux sociaux proches de la droite se tournent vers Parler, l’application de messagerie Telegram et le réseau social à l’approche non interventionniste Gab, dénonçant des politiques de modération plus agressives sur les plateformes grand public que sont Twitter ou Facebook.

Twitter a annoncé vendredi avoir suspendu le compte personnel de Donald Trump de façon permanente.

Le réseau social a aussi suspendu le compte de la campagne de Donald Trump et supprimé certains tweets publiés sur un compte officiel du président.

Le directeur général de Parler, John Matze, a écrit à Reuters que « la coordination d’émeutes, de violences et de rébellions n’a pas sa place sur les réseaux sociaux. »

John Matze, qui se décrit comme un libertarien, a fondé Parler en 2018 comme une alternative « tournée vers la liberté d’expression » aux plateformes grand public, avant de courtiser les utilisateurs proches de la droite alors que des soutiens de Donald Trump se mettaient à utiliser l’application.

« Apparement, ils pensent que Parler est responsable de TOUT le contenu généré par ses utilisateurs », John Matze dans une publication.

« Si on suit la même logique, Apple doit être tenu pour responsable de TOUTES les actions générées avec leurs téléphones. Chaque bombe placée dans une voiture, chaque conversation illicite, chaque crime commis avec un iPhone, Apple doit être tenu pour responsable », a-t-il écrit.

Articles récents

Wall Street : La Bourse de New York finit en baisse de 0,57%

La Bourse de New York a fini la semaine en baisse de 0,57%, après la présentation du plan de...

Dans la même catégorie