mercredi, mars 3, 2021

La Chine exhorte la Suède à annuler le bannissement de Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G

Dans la même catégorie

Lancement digital du nouveau-né de la série Reno d’OPPO Reno 5 | Reno5 5G

OPPO, la marque globale de smartphones, vient de dévoiler via un lancement digital, le 24 février 2021, son tout...

«Radio Dev» Première station radiophonique consacrée au développement personnel

station radiophonique consacrée au développement personnel, créée dans la cité Ennasr, gouvernorat de l’Ariana. Elle a commencé à diffuser...

France: Amende de 1,1 million d’euros pour Google pour son classement des hôtels

Les sociétés Google Ireland et Google France ont accepté de s'acquitter d'une amende de 1,1 million d’euros dans le...

Sony fait mieux que prévu au troisième trimestre, relève son objectif annuel

Le géant de l'électronique grand public Sony Corp a fait état mercredi d'une hausse de 20% de son bénéfice...

Samsung Galaxy A12 est enfin disponible en Tunisie

L'innovation accessible : plus longue autonomie de batterie, grand écran et puissants appareils photo Le Galaxy A12 est disponible à...

La Suède devrait faire marche arrière sur sa décision d’interdire les équipements des chinois Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G en vue de la mise aux enchères de la cinquième génération de communications mobiles prévue en novembre afin d’éviter un “impact négatif” sur ses propres entreprises, a dit le ministre chinois des Affaires étrangères.

“La Chine exprime un fort mécontentement à l’égard de la Suède”, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian, lors d’un point de presse régulier tenu mercredi à Pékin.

L’autorité suédoise des télécom (PTS) a exclu mardi l’utilisation des équipements de Huawei et de ZTE par les entreprises participant aux enchères du spectre 5G prévue le mois prochain..

“La Suède devrait maintenir une attitude objective et juste, et corriger sa mauvaise décision, afin éviter d’avoir un impact négatif sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et la Suède et sur les activités des entreprises suédoises en Chine”, a déclaré Zhao.

Le PTS a dit avoir suivi les recommandations des Forces Armées et du service de sécurité suédois décrivant la Chine comme “l’une des plus grandes menaces à l’encontre de la Suède”.

Suite aux pressions en provenance de Washington, les gouvernements européens ont resserré les contrôles sur les entreprises chinoises participant à la construction des réseaux télécoms, le gouvernement de Donald Trump affirmant qu’elles pourraient espionner pour le compte de Pékin, ce que Huawei a démenti à plusieurs reprises.

Mercredi, l’équipementier télécoms suédois Ericsson a fait état d’un bénéfice trimestriel courant supérieur aux prévisions des analystes, soutenu notamment par plusieurs contrats remportés en Chine pour le déploiement de la 5G.

Articles récents

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

A lire également