mercredi, février 24, 2021

Algérie – PLF 2020: un budget de 259,6 milliards DA alloué au secteur de l’agriculture

Dans la même catégorie

Afrique-Infrastructure : La Route transsaharienne reliant six pays africains dont la Tunisie bientôt achevée

Le projet de la Route transsaharienne reliant six pays africains à savoir l'Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger,...

Le plus grand salon de l’écologie – Ecomondo et Key Energy, voici les dates 2021 : 26-29 octobre, au salon de rimini (italie)

L’année 2021 sera riche en importants rendez-vous internationaux pour l’économie verte. Parmi les plus importants, ceux d’Italian Exhibition Group...

CEA : Les pays de l’Afrique du Nord doivent renforcer l’intégration économique pour consolider la résilience face à la Covid-19

Les participants à la 35ème réunion du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts (CIHFE) du Bureau sous-régional de...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Italie : les thèmes environnementaux de la zone euro-méditerranéenne et d’Afrique du Nord dans la digital double green week d’Ecomondo et Key Energy. En...

Dans les starting-blocks, l’inauguration du plus grand salon numérique pour le monde de l’écologie, Ecomondo et Key Energy d’Italian...

Un budget de 259,6 milliards Da a été alloué au secteur de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF 2020), a fait savoir, mercredi, le ministre du secteur, Chérif Omari.

Dans une déclaration devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors d’une réunion présidée par Tarek Dridi, M. Omari a indiqué qu’une enveloppe de 5,3 milliards DA a été affectée pour le budget équipement, soit 2% du budget total et 225,2 milliards DA, 87% du budget, pour le budget fonctionnement, outre une enveloppe de 29,2 milliards DA pour les fonds de l’Etat.

Secteur économie et social par excellence, le secteur de l’Agriculture contribue à hauteur de plus de 12% dans le produit intérieur brut (PIB) et assure plus de 2 millions postes d’emploi permanents, a rappelé le ministre, précisant que son secteur employait en outre un nombre important de jeunes chômeurs diplômés des instituts de formation professionnelle et contribue à la création de micro entreprises dans le cadre de l’appui aux entreprises agricoles.

Le PLF 2020 prévoit des textes qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre des décisions relatives à la rationalisation des dépenses publiques et la réduction du déficit dans la balance des paiements, a ajouté le ministre, assurant que l’application de ces décision ne se fera pas au détriment du « caractère social de l’Etat et sans toucher aux secteurs prioritaires ».

L’Etat poursuivra sa politique de soutien en faveur des différentes franges sociales afin de protéger sa capacité de production tout en préservant le niveau de croissance économique et les postes d’emploi.

Soulignant que le texte intervient dans une conjoncture marquée par de grands défis qui attendent le pays en matière de gestion rationnelle des ressources disponibles, le ministre a affirmé que le PLF 2020 a pour objectif d’améliorer le climat des affaires, encourager l’investissement notamment dans les régions Sud du pays et réaliser de la sécurité alimentaire.

La production agricole couvre actuellement « quasi totalement » les besoins alimentaires de la population, a conclu le ministre.

Articles récents

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

A lire également