Egypte: encaissement de 2 milliards dollars auprès du FMI

L’Egypte devra encaisser en mois du janvier 2019, 2 milliards de dollars au titre de la 5e tranche du prêt accordé par le Fonds Monétaire International (FMI), rapporte la présidence égyptienne.

L’institution financière avait reporté la révision du programme de réforme économique de l’Égypte, initialement prévue début décembre 2018, laissant entrevoir un retard dans le décaissement de cette cinquième tranche du prêt.

Des appréhensions balayées ce 30 décembre par le gouverneur de la Banque centrale Egyptienne, Tarek Amer qui a relevé les résultats positifs de la dernière visite de l’équipe du FMI en Égypte, dans un communiqué de presse. Dans le cadre de ce programme, l’Égypte a d’ailleurs approuvé un mécanisme permettant d’aligner les prix du carburant à la pompe à ceux pratiqués sur le marché international, en délaissant progressivement la plupart des subventions du secteur de l’énergie.

Rappelons qu’une mission d’experts du FMI a effectué un séjour au Caire du 18 au 31 octobre 2018. Au terme de cette visite, la délégation a estimé que l’économie égyptienne a poursuivi ses bonnes performances. L’Egypte a réussi à renfort d’austérité à parvenir à une accélération de la croissance à 5,3%, à une baisse du chômage jusqu’à moins de 10% et à un recul du déficit des comptes courants cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici