mercredi, août 5, 2020

Porsche : Enlèvement à l’usine de Stuttgart-Zuffenhausen : une success-story qui dure depuis 70 ans

Dans la même catégorie

Ferrari abaisse ses perspectives, recul du chiffre d’affaires au deuxième trimestre

Le fabricant automobile de luxe Ferrari a revu à la baisse lundi ses prévisions de bénéfices pour l’année 2020,...

Nissan a représenté 1.244 millions d’euros des pertes de Renault au 2e trimestre

Nissan a représenté 1.244 millions d’euros des pertes de Renault au titre du 2e trimestre 2020, annonce mardi le...

PSA dans le vert au premier semestre malgré le coronavirus, les ventes repartent

PSA est parvenu à maintenir un résultat positif au premier semestre malgré la crise du coronavirus et a confirmé...

Porsche livre 116 964 modèles au premier semestre 2020

Lors des six premiers mois de l’année 2020, Porsche a livré un total de 116 964 véhicules neufs à ses...

Le constructeur automobile japonais, Nissan prévoit de réduire sa production de 30% jusqu’en décembre

Nissan Motor prévoit de réduire d’ici décembre sa production mondiale de voitures de 30% par rapport à ses niveaux...

Le 26 mai 1950, le premier véhicule Porsche était réceptionné par son nouveau propriétaire à l’usine de Zuffenhausen. Une date qui marqua le début d’une success-story qui dure depuis sept décennies. Aujourd’hui encore, de nombreux clients choisissent d’aller prendre livraison de leur nouvelle voiture directement à l’usine, au plus près des racines de la marque. En cette année anniversaire, le programme d’enlèvement à l’usine inclut la première sportive entièrement électrique de la marque, le Taycan.

L’histoire de l’enlèvement à l’usine Porsche débuta le 26 mai 1950 quand Ottomar Domnick prit possession de sa voiture de sport sur un terrain situé devant l’usine 1. C’était une Porsche 356 de teinte Gris argent dotée du numéro de commande 5001. Être le premier client en Allemagne était un rêve, qui devint réalité pour ce spécialiste en neurologie et psychiatrie. Quand Ottomar Domnick vint chercher sa Porsche, il avait 43 ans, soit le même âge que Florian Boehme, qui a été le tout premier client à réceptionner, en février dernier, sa nouvelle voiture de sport électrique à l’usine de Zuffenhausen.

1962: Customer collection of a Porsche 356 B.

Avant la remise officielle, Ottomar Domnick prit place sur le siège passager de sa Porsche 356 au côté d’Herbert Linge, qui l’avait convié à un ultime essai sur route. Herbert Linge avait commencé sa formation chez Porsche KG en avril 1943. Il fut l’un des premiers mécaniciens à être embauché après le retour de Porsche de la ville autrichienne de Gmünd dans la région de Stuttgart, à la fin de l’année 1949. « J’avais 14 ans lorsque j’ai fait mes débuts dans le premier atelier de formation Porsche. À l’époque, nous étions six mécaniciens et deux dessinateurs techniques. Ferdinand Porsche passait souvent devant notre atelier en compagnie d’invités de marque. Il s’arrêtait toujours pour dire bonjour, délaissant un bref instant ses invités. C’est quelque chose que je n’oublierai jamais », raconte Herbert Linge, qui se souvient clairement de chaque enlèvement de voiture à l’usine. « Quand Ottomar Domnick est venu récupérer sa Porsche 356, il a fêté l’événement comme il se doit. Mais il venait chaque jour à l’usine pour voir où en était notre travail. Même Ferry Porsche est passé brièvement lorsque le médecin a reçu sa voiture de sport. »

Aujourd’hui encore, l’enlèvement à l’usine au siège de Porsche représente une expérience inoubliable pour les clients. « L’aspect le plus passionnant de cette première rencontre est que les clients n’ont jamais vu la voiture auparavant », explique Tobias Donnevert, responsable Enlèvements à l’usine et Personnalisation des opérations de vente. « Ils configurent la voiture de leur choix au Centre Porsche ou avec un conseiller du département Porsche Exclusive Manufaktur et ne voient les combinaisons de couleurs qu’en photo ou sur écran. Lorsqu’ils viennent récupérer leur Porsche personnalisée, ils la découvrent pour la première fois. C’est un moment très fort au début du processus de remise au client. »

The first Taycan for the German market was also handed over at the Stuttgart-Zuffenhausen headquarters in the anniversary year.

À l’usine de Zuffenhausen, Tobias Donnevert et son équipe accueillent chaque jour une vingtaine de clients venus prendre possession de leur nouvelle voiture. En 2019, 2 500 clients de Porsche ont opté pour l’enlèvement direct à l’usine, auxquels s’ajoutent les quelque 3 000 visiteurs qui se sont rendu le site de Porsche à Leipzig. Avant la remise du véhicule, les clients sont invités à une visite guidée de l’usine pour voir, par exemple, comment la Porsche 911 est construite à Zuffenhausen. Le programme comprend aussi une visite du musée Porsche. Sur le site Porsche de Leipzig, les clients peuvent découvrir la production des modèles Macan et Panamera. Ils peuvent également procéder à un essai de conduite sur le circuit Porsche certifié FIA au volant d’une Porsche analogue à la leur.

La Fondation Domnick, qui gère aujourd’hui la succession d’Ottomar Domnick, possède toujours le bon de commande original portant le numéro 5001. La commande fut traitée par le concessionnaire Volkswagen Hahn, car il n’y avait à l’époque aucun réseau de vente Porsche en Allemagne. « Volkswagen » a été barré à la main sur le bon de commande et remplacé par « Porsche-Sport ». À ce jour, la Porsche 356 d’Ottomar Domnick incarne non seulement le début des ventes de Porsche en Allemagne, mais aussi le début de l’enlèvement direct à l’usine de Zuffenhausen.

Articles récents

Pétrole : Les cours du Brent en hausse de 5% sur l’ensemble du mois de juillet 2020

Les cours du pétrole ont renoué avec la hausse à la fin de la journée d’hier lundi motivés par...

Marché monétaire local : Le sursaut du dinar tunisien face aux devises

Dans un rapport sur «la dette publique» publié par le ministère des Finances, on apprend que le taux de change du dinar par rapport...

La BCT décide de maintenir inchangé son taux d’intérêt directeur

Le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a décidé de maintenir inchangé le taux d’intérêt directeur à 6,7%. Lors de cette réunion...

Ferrari abaisse ses perspectives, recul du chiffre d’affaires au deuxième trimestre

Le fabricant automobile de luxe Ferrari a revu à la baisse lundi ses prévisions de bénéfices pour l’année 2020, après la chute des revenus...

Activité manufacturière: la croissance revient dans la zone euro

L’activité manufacturière de la zone euro a renoué avec la croissance en juillet pour la première fois depuis début 2019 grâce à un rebond...

Dans la même catégorie