mercredi, août 5, 2020

Porsche n’a pas été épargné par la crise du Covid-19 lors des trois premiers mois de 2020

Dans la même catégorie

Ferrari abaisse ses perspectives, recul du chiffre d’affaires au deuxième trimestre

Le fabricant automobile de luxe Ferrari a revu à la baisse lundi ses prévisions de bénéfices pour l’année 2020,...

Nissan a représenté 1.244 millions d’euros des pertes de Renault au 2e trimestre

Nissan a représenté 1.244 millions d’euros des pertes de Renault au titre du 2e trimestre 2020, annonce mardi le...

PSA dans le vert au premier semestre malgré le coronavirus, les ventes repartent

PSA est parvenu à maintenir un résultat positif au premier semestre malgré la crise du coronavirus et a confirmé...

Porsche livre 116 964 modèles au premier semestre 2020

Lors des six premiers mois de l’année 2020, Porsche a livré un total de 116 964 véhicules neufs à ses...

Le constructeur automobile japonais, Nissan prévoit de réduire sa production de 30% jusqu’en décembre

Nissan Motor prévoit de réduire d’ici décembre sa production mondiale de voitures de 30% par rapport à ses niveaux...

Le résultat opérationnel accuse une baisse de 34 % en glissement annuel, à 0,6 milliard d’euros. La marge opérationnelle sur le chiffre d’affaires s’établit à 9,5 %. Le nombre de véhicules livrés recule de 5 %. Fin mars, l’entreprise avait livré 53 125 véhicules à ses clients. Les effectifs de l’entreprise sont de 35 866 salariés, en hausse de 1 % depuis le début de l’année.

Lutz Meschke, vice-président du Directoire de Porsche AG, Directeur financier (CFO) et Directeur des systèmes d’information (DSI), a déclaré : « Grâce à un excellent mix de modèles, nous avons pu enregistrer une légère hausse de notre chiffre d’affaires en glissement annuel, à 6 milliards d’euros. Les domaines d’activité autres que la vente de voitures affichent également une évolution positive. » Toutefois, l’entreprise enregistre une baisse des volumes liée à la crise du Covid-19 et une hausse des charges imputables au montant des investissements poursuivis dans les domaines de l’électrification et de la digitalisation. L’entreprise a en outre été confrontée à une hausse des frais fixes due au lancement de nouveaux modèles, notamment le Taycan. Ces dépenses n’ont pu être compensées par une augmentation des recettes au cours du premier trimestre du fait de la situation actuelle.

« La crise mondiale du Covid-19 est un défi majeur pour Porsche. Il importe de garder une approche optimiste et une gestion rigoureuse afin de pouvoir reprendre le travail à plein régime une fois la crise passée. Nous continuons d’investir dans l’électrification et de la digitalisation de nos modèles », a déclaré Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG. « Dans des moments comme ceux que nous vivons, nous devons être à la hauteur de notre responsabilité sociale. Nous apportons notre aide sous forme de dons et soutenons les pouvoirs publics, notamment dans le cadre de l’approvisionnement en équipements de protection médicale. Un grand nombre de nos collaborateurs sont également engagés dans des actions bénévoles. »

« Nous voulons prendre des décisions responsables en réponse à la crise du Covid-19. Chaque crise ouvre des perspectives nouvelles, et nous y sommes attentifs », a déclaré Lutz Meschke. « Nous nous concentrons aujourd’hui pleinement sur la gestion des coûts, des liquidités et des flux de trésorerie afin de protéger notre entreprise et être prêts à poursuivre résolument notre stratégie après la crise actuelle. »

Articles récents

Pétrole : Les cours du Brent en hausse de 5% sur l’ensemble du mois de juillet 2020

Les cours du pétrole ont renoué avec la hausse à la fin de la journée d’hier lundi motivés par...

Marché monétaire local : Le sursaut du dinar tunisien face aux devises

Dans un rapport sur «la dette publique» publié par le ministère des Finances, on apprend que le taux de change du dinar par rapport...

La BCT décide de maintenir inchangé son taux d’intérêt directeur

Le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a décidé de maintenir inchangé le taux d’intérêt directeur à 6,7%. Lors de cette réunion...

Ferrari abaisse ses perspectives, recul du chiffre d’affaires au deuxième trimestre

Le fabricant automobile de luxe Ferrari a revu à la baisse lundi ses prévisions de bénéfices pour l’année 2020, après la chute des revenus...

Activité manufacturière: la croissance revient dans la zone euro

L’activité manufacturière de la zone euro a renoué avec la croissance en juillet pour la première fois depuis début 2019 grâce à un rebond...

Dans la même catégorie